Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

21 résultats pour “thérèse Cau

Atelier d'écriture 1 : Thème "Les olives " Liste des mots ...

Publié le par Evy

Merci Gigi pour le Logo

Merci Gigi pour le Logo

J'organise chaque semaine un défi

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Où 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 01/11/20 au 08/11/20

C'est "  Les olives "

--- Les 10 mots

Argent, Forme, Regarder, Source, Semblable, Hostile, Jarre, Sacré, toujours, Parfumée...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin...

Atelier d'écriture 1 : Thème "Les olives " Liste des mots ...

Vos participations

La participation de l'Auteur Cathou Quivy...

La participation de l'Auteur Cathou Quivy...

La participation de Auteur Cathou Quivy

Les olives 


Jadis vivait dans un petit village de Provence, Pierrot, un drôle de garçon que tout le monde disait simplet. Il était un peu contrefait, de petite taille, « maigroulet » et habillé été comme hiver d’une drôle de salopette élimée et d’un chapeau en toile kaki qui avait une forme bizarre. Les gens du village riaient de lui ; mais Pierrot n’en avait cure ! Il était seul depuis la disparition de ses parents ! La vente de la maison familiale dont il avait héritée lui avait rapporté quelque argent. Il n’avait gardé du domaine de ses parents qu’une jolie parcelle plantée d’oliviers où se tenait une petite bicoque couverte de tuiles, assez semblable à une maison dessinée par un enfant : une porte deux fenêtre avec un toit pointu et une cheminée sur l’une de ses pentes. Pierrot l’avait regardée sous toutes les coutures, examinée avec soin puis était descendu au village demander à son cousin artisan maçon de lui réaliser quelques travaux afin de la rendre habitable. Quand les travaux furent terminés il acheta un poêle à bois, y installa les quelques meubles qu’il avait, mit des rideaux aux fenêtres et tira sur le pas de la porte un vieux banc où il pourrait s’asseoir pour fumer sa pipe. Enfin il bâtit un bassin semblable à celui qui existait dans le jardin de ses parents pour pouvoir le remplir avec l’eau de la source qui coulait juste derrière la maison, car il avait besoin d’avoir toujours une réserve d’eau claire pour lui, son chien (un vrai bâtard mais un sacré chien de garde), son âne et la dizaine de poules qu’il avait achetées et enfermées dans un vaste poulailler à l’abri des renards. Il avait aussi le projet de planter un potager et surtout de cultiver ses oliviers. La découverte dans l’appentis qui s’appuyait sur le côté de sa maison, de plusieurs belles jarres à huile en grès, lui avait donné l’idée d’essayer de faire de l’huile à partir de ses arbres. Alors il avait acheté une charrue quelques outils et commencé avec l’aide de son âne, à débroussailler et à entretenir son terrain. Au début la végétation sauvage lui fut hostile mais Pierrot était opiniâtre dans son travail et savait abattre la besogne sans rechigner. Son âne, quant à lui, dévora les chardons ! Il lui fallut bien deux ans pour remettre la parcelle en état, tailler les arbres et planter son potager. Mais le soleil et l’eau de sa source étaient ses alliés. A l’automne de la troisième année il s’en fut avec son âne attelé à une charrette et chargée de paniers remplis à ras bord de ses olives, au moulin pour les presser afin d’en faire de l’huile. Il s’avéra que son huile était d’une belle couleur, odorante et extrêmement parfumée ! Très vite la nouvelle fit le tour du le village et on vit les gens monter chez Pierrot pour lui acheter son huile qu’il stockait dans les belles jarres dans l’obscurité de son cabanon. Plus personne ne se moquait de lui et beaucoup lui demandait ce qu’il allait faire de l’argent gagné. « Qu’est-ce ça peut bien vous faire ? » dit-il en clignant de l’œil « Je vais me marier ». L’histoire ne dit pas si Pierrot convola en justes noces mais ce qui est certain c’est que son huile est célèbre, bien des années après sa disparition. Certains s’obstinent à fouiller sa parcelle dans l’espoir d’y découvrir un hypothétique trésor qu’il y aurait enterré ! Ce qui est vrai, c’est qu’avant de mourir Pierrot s’était fait bâtir un énorme caveau en marbre, devant lequel pousse un olivier : c’est là qu’il repose !

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/cathou%20quivy/

La participation de l'Auteur Cau Thérèse

L'olive

Je le tiens de source sûre, puisque de mon ami Olivier, un oléiculteur passionné: peu importe l'argent qu'elle coûte ou la forme de la pizza, elle doit, pour être parfumée à souhait, toujours contenir un ingrédient indispensable. Dans la boutique d'Olivier, on le trouve, avec des dizaines d'autres, dans une jarre, semblable à un vase sacré. Si cet ingrédient venait à manquer, pour sûr que le convive regarderait sa pizza d'un œil hostile !

Ma participation

 

L'olivier

Autour de la Méditerranée

Là, pousse un arbre vert et argent.

Sa forme, son implantation,

C'est tout un art de dame nature.

 

Il faut prendre le temps de le regarder.

Sur son tronc tortueux, l’écorce épaisse et rugueuse se partage,

Ses souples branches dansent,

Variant du blanc gris au gris noir.

Ses petites feuilles argentées sont sources de lumière;

Elles recueillent le matin les gouttes de rosée.

 

Un petit vent court entre les branches,

Fait un bruit semblable à celui de la mer, des vagues.

Comment l'arbre peut-il être si beau

Quand ciel et terre lui sont hostiles?

 

De la branche d'acier jusqu'à la jarre d'argile,

L'olive coule entre cent mains.

C’est cette huile d’or que l’olivier exsude.

 

Arbre sacré par excellence,

On le voit partout en Provence,

Sa culture est transmise de génération en génération,

De civilisation en civilisation.

Nul autre arbre ne nous a autant comblés de bienfaits.

Il offre depuis toujours

Ses fruits et son huile parfumée.

 

Depuis l'Antiquité, l'olivier est lié aux légendes et aux croyances.

Evelyne Genique

Publié dans Atelier d'écriture

Partager cet article
Repost0

Extrait du Roman ( Pinzutu ) Thérèse Cau

Publié le par Evy

Extrait du Roman ( Pinzutu ) Thérèse Cau

Pour votre Valentine, pour votre Valentin,

Avec de belles fleurs, achetez un bouquin.

D’un roman historique, d’amour ou même noir,

 

Nouvelle ou poésie, conte issu du terroir,

Étonnez votre amour en lui offrant un livre.

La lecture et l’amour nous aident à mieux vivre.

Dans son septième roman « Pinzutu », Thérèse Cau aborde, à travers une fiction mi-policière, mi-épistolaire, son vécu d'enseignante continentale à Ajaccio de 1977 à 1987 et elle s'inspire largement de faits et d'événements bien réels.

Juin 1986. Un climat de violence règne en Corse. Les attentats se multiplient contre les Continentaux. Les Insulaires rejettent les « Pinzuti », ces étrangers venus du continent.
Lettres de menaces, appels anonymes, racket et plasticages sont leur lot quotidien.
Dans ce contexte, Bruno Conte, professeur de français, est trouvé flottant entre deux eaux dans un golfe de Corse-du-Sud. Le jeune homme s’y livrait à son loisir préféré : la chasse sous-marine. L’inspecteur principal Jean-Yves Guenel, un Breton récemment affecté au commissariat d’Ajaccio, refuse la thèse de l’accident. Pour élucider cette mort suspecte il parcourt les lettres adressées par la victime à ses parents durant les quatre années de son séjour sur l’île, à la recherche d'un indice. Une plongée en eaux troubles au cœur de la Corse profonde entre règlements de comptes, intérêts mafieux et politiques.

 

1er extrait de « Pinzutu » (enquête):

 

Un peu avant neuf heures, les quatre policiers arpentaient déjà le sentier balisé de cairns et bordé d'asphodèles menant à la pointe du cap, où se dressaient encore les vestiges d'une tour génoise, entre l'anse de Minaccia ourlée de criques sauvages et le golfe de Lava formant un vaste ovale sablonneux. La mer étale se moirait de nuances allant du bleu indigo au vert émeraude, contrastant avec le gris anthracite des rochers. On avait envie de se plonger dans cette eau transparente. Un cadre idéal pour y vivre au plus près de la nature, loin de la fureur de la ville; pour y vivre et peut-être même pour y finir ses vieux jours, mais certes pas pour y mourir en pleine jeunesse! Les policiers franchirent les rubans de sécurité disposés à trois mètres de la falaise, selon les instructions du procureur; l'entrée de l'anse avait également été fermée par un cordon de bouées. Cinq ou six gars de la scientifique, arrivés sur les lieux en bateau, étaient déjà à l’œuvre, prélevant des algues sur les roches et fouillant les moindres recoins des criques. Tous s'affairaient, ayant reçu la consigne de rendre les plages aux vacanciers à partir de midi. L'inspecteur discuta brièvement avec eux, pour ne pas les retarder. Il se fit notamment préciser l'endroit exact où le corps avait été repêché, la direction des courants et il essaya avec ses hommes de déterminer quels avaient pu être les points d'impact du corps sur les rochers. Après avoir examiné avec soin les alentours et ramassé quelques mégots et autres menus objets coincés entre les galets, ils remontèrent. L’œil de Guenel fut alors attiré par les dizaines de petites crottes de bique qui jonchaient le sol, telles des olives noires desséchées, et qui luisaient entre les plantes à fleurs jaunes, sous le soleil maintenant assez haut. 


 

2e extrait de « Pinzutu » (leçon de corse)

 

.É vurtatu hóddie di a mattia = il est revenu aujourd'hui du maquis

Ici, il est probablement fait allusion à un élément du folklore corse: le bandit, ou «seigneur du palais vert»; tel est du moins le surnom que j'ai lu dans un article retraçant la vie et les forfaits de François B., le dernier bandit corse qui avait écumé la région avec un comparse, mais qui n'avait écopé que de 5 ans de prison, et qui vient de mourir paisiblement dans son lit. 

. Ci suó dui ommi; dammi u fucile = il y a deux hommes; donne-moi le fusil.

Drôle d'accueil, qui montre bien la méfiance générale. Apparemment, le fusil ne sert pas que pour la chasse aux merles et aux sangliers! Pierre, un syndicaliste du SNES, m'a narré un rituel bien ancré dans les mœurs locales, à savoir tirer des salves en l'air pour saluer les événements les plus divers: matches de football, processions, funérailles - surtout de nationalistes d'ailleurs, fêtes profanes ou même religieuses, élections gagnées. Le coup de fusil remplacerait ici le jaillissement du champagne coutumier sur les podiums des Grands Prix automobiles! Glissons prudemment sur le symbole! 

Cette tradition, m'a-t-on dit, a été respectée l'an dernier, à l'annonce de la victoire de Mitterrand; elle s'est ajoutée au concert de klaxons dans les rues. Les passagers des voitures roulant sur le cours Napoléon tirant des coups en l'air, au risque d'abattre des riverains penchés à leur balcon: peut-on imaginer une scène identique sur le continent?  

 

L'écriture est pour elle à la fois une passion et une thérapie. Pour vous procurer ses livres, contactez-la par courriel à cette adresse: cau.therese@wanadoo.fr  

Hélène Cau - Auteurs Occitans & Catalans (over-blog.com)

Publié dans Extrait du Roman

Partager cet article
Repost0

Atelier D' Écriture N ° 14 : Thème " Peindre " Liste des Mots...

Publié le par Evy

Atelier D' Écriture N ° 14 : Thème "  Peindre  " Liste des Mots...

J'organise chaque semaine un atelier d'écriture

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Ou 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 02/05/21 au 09/05/21

C'est  " Peindre  " 

--- Les 10 mots 

Amour, Magie, Nuage, Forme, Lumière, Pose, Imagination, Création, Infini, Brode...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin.

Merci de participer pour faire vivre le blog 

Atelier D' Écriture N ° 14 : Thème "  Peindre  " Liste des Mots...

 

Le sentier du fauvisme

 

Été 1905; les Fauves sont lâchés.

Dans les rues de Collioure, les yeux remplis d'amour,

Ils errent, fascinés par son phare-clocher,

Ses toits de tuiles rouges, ses grèves, ses faubourgs.

 

Lumière crue sur la mer, épaisses taches bleues,

Dans un ciel sans nuages, que l'on pose sur les toiles.

Flots de couleurs, blanche écume, remous houleux,

Et jaillit du pinceau, le séchage des voiles.

 

Ravaudeuses qui brodent sur la plage Saint-Vincent;

Formes juste ébauchées, comme par simple magie,

Tons vifs juxtaposés, orangés, rouge sang, 

Des touches de rosé, sur un bleu Infini.

 

Matisse et Derain peignent, là, sur le Boramar, 

Pur instinct primitif, force de la création,

Pêcheurs, barques, filets séchant près des remparts,

  Laissant libre cours à leur imagination. 

 

Thérèse Cau


 

Ma participation

Je peins

 

Je peins avec amour et plaisir

Je sors ma palette

Je trace des lignes et courbes

 

Je peins les formes, fleurs, la forêt

La magie de la nature...

Le ciel, ses nuages

 

Je peins les lacs, le sable et la mer

Les couleurs s'étalent

Les formes se dessinent

 

Je peins la lumière qui nous manque

La vie comme elle est

Les émotions que l'on ressent

 

Je peins comme endormie, en rêve

Du plus profond de l'âme

Je pose les mots sur la toile du temps

 

Je peins l'espoir

De mettre en poésie la réalité du monde

Mon imagination vagabonde

 

Je peins cette création

Où tout change et se transforme

Mon œuvre s'est réalisée.

 

Mes instants sont toujours intenses

C'est à l'infini que je peins le bonheur

Et brode des mots qui viennent du cœur

 

Evelyne Genique

Publié dans Atelier d'écriture

Partager cet article
Repost0

Atelier D' Écriture N ° 9 : Thème " L'Arbre " Liste des Mots...

Publié le par Evy

Atelier D' Écriture N ° 9 : Thème " L'Arbre " Liste des Mots...

J'organise chaque semaine un atelier d'écriture

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Ou 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

 

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 21/02/21 au 28/02/21

C'est " L'Arbre  "

--- Les 10 mots

Clairière, Traverser, Imposer, Nourrir, Centre, Noueux, Dessiner, Bruissement, Revenir, Instant...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin..

Vos participations

Atelier D' Écriture N ° 9 : Thème " L'Arbre " Liste des Mots...

 

ALBÈRES VERNALES        

 

Roux, l’épais tapis de feuilles sèches.

Dans la clairière des bruissements,

Les murmures de torrents d'eau fraîche

Qui traversent les rochers gaîment. 

 

Verts, les immenses pins, les hêtres,

Les chênes noueux, les épicéas,

Le robuste lierre qui s’enchevêtre,

À chacun de nos pas.

 

Revenant à chaque printemps, des violettes

Au centre de grumes couleur sépia;

Blanc le Neulos un instant couvert de sa voilette,

Mauves les aconits et les armérias.

 

Caca d’oie, les bouses sur les sentes lisses,

Dessinées par les pluies.

Pie, les vaches qui s'y nourrissent

D'herbe grasse jusqu’à la nuit.

 

Brun orangé, les gros blocs érodés;

D'un beau gris, tous les éboulis;

Et, par-dessus la haute canopée,

S'impose un pur lapis-lazuli.   

 

Thérèse Cau 

 

L'Arbre

Imaginez un Arbre,

Au bord d'une clairière

Au vieux tronc drapé de mousse,

Mûri en noblesse et en beauté

Solide pour traverser le temps.

De sa colonne de bois, rugueuse, énorme,

Tout seul, il impose sa vie,

Fermement attaché au sol,

Nourri de rosée et de soleil.

Au fond de la forêt,

J'ai rencontré un vieux sapin

De son centre, sortait une énergie.

Un peu plus loin, je revis le tronc noueux

Où j'aimais m’asseoir

Pour lire, dessiner, ou rêvasser au mieux,

Écoutant le bruissement des feuilles,

Le chant des oiseaux,

jusqu’au soir À revenir ici,

J'eus le sentiment très étrange

Qu'en cet instant précis

J’étais hors du temps.

 

Evelyne Genique

Publié dans Atelier d'écriture

Partager cet article
Repost0

Atelier D' Écriture N ° 11 : Thème " Symbiose " Liste des Mots...

Publié le par Evy

Atelier D' Écriture N ° 11 : Thème " Symbiose " Liste des Mots...

J'organise chaque semaine un atelier d'écriture

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

 

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Ou 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

Atelier D' Écriture N ° 11 : Thème " Symbiose " Liste des Mots...

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 11/04/21 au 18/04/21

C'est  " Symbiose " (Relation marquée par une union très étroite et très harmonieuse )

--- Les 10 mots

Inexplicable, Rythme, Pluie, Couleur, Esprit, Phase, Couler, Extase, Alchimie, Histoire...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin.

Merci de participer pour faire vivre le blog 

Vos participations

Symbiose

 

Je voudrais vous raconter l’histoire

de la pluie sans couleur qui coule

immuable et stérile comme un exutoire

à l’inexplicable ennui où roulent

en une savante et mortelle alchimie

les rêves mélancoliques de l’esprit

mêlés aux violentes extases du corps

au rythme des phases successives

de mon âme ballotée entre espoir et malheur

avant de s’échouer aux vagues de la rive

où son éternité de dissout dans la peur

de vivre

 

Nicole Bernard Villa

 

SYMBIOSE


Et il venait me voir,
Après le déjeuner,
À l'heure où la torpeur
Brouille un peu les esprits ;
S'allongeait à mes pieds,
Sans histoire, sans un bruit,
N'attendant, je le sais,
Qu'une câlinerie.
Ni lui ni moi n'avions
Besoin de nous parler,
Pour nous sentir en phase,
En paix, en harmonie.
Il me fixait d'un regard
De la plus pure extase,
Jusqu'à ce que mes tensions,
Disparaissent par magie.
Sa présence suffisait
À me rasséréner.
Nous goûtions tous les deux,
Inexplicable alchimie,
Le rythme sourd de la mer
Et du vent essoufflé;
Les couleurs des embruns
Ou l'odeur de la pluie.
Nous aimions à nous taire,
Laisser le temps couler;
Nous livrer à l'envi
À cette douce paresse.
Il m'étonnait toujours.
Jamais je n'ai trouvé,
Chez un chien, un colley,
Une telle sagesse!

Thérèse Cau

Ma participation           

  Symbiose

 

J'écrivais,

je notais l'inexplicable,

Cette symbiose du rythme et des rimes.

Fallait-il écrire les jours de pluie?

J'inventais de la couleur,

Je réglais les formes.

Ma main et mon esprit,

Tous deux étaient en phase...

Je voyais mes mots couler,

j'étais en extase.

L'alchimie de mes mots me mettait en transe.

Pour une improbable histoire,

Peut-on vraiment par l'imaginaire,

Sans détours, traduire les émotions ?

Evelyne Genique 

Publié dans Atelier d'écriture

Partager cet article
Repost0

Atelier d'écriture n°2 : Thème " De tout et de rien " Liste des mots ...

Publié le par Evy

Atelier d'écriture n°2  : Thème " De tout et de rien " Liste des mots ...

J'organise chaque semaine un défi

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Où 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 08/11/20 au 15/11/20

C'est "  De tout et de rien "

--- Les 10 mots

Parler, Mélange, Musique, Son, Rythme, Cérébrale, Troubler, Recommencer, Nuit, Inspiration...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin...

Vos participations

La participation de l'Auteur Bernad Cazeaux

 

Parler de rien ne tait pas tout.

Parler de tout, ça n’est pas rien.

Souvent nous nous plaignons de tout

Devant tous ceux qui n’ont plus rien.

 

Acheter tout pour trois fois rien,

Pour certains représente tout.

Par leurs achats ils oublient tout

En remplissant leur vie de rien.

 

Aux yeux des pauvres qui n’ont rien.

Aux yeux de ceux privés de tout.

Les paroles ne font pas tout.

Il suffirait d’un petit rien.

 

Un petit rien, peut valoir tout.

Avec un don de trois fois rien

À ceux qui sont des moins que rien,

On peut parfois apporter tout.

 

Oui mais voilà, ce n’est pas tout.

Face au besoin d’un petit rien

Les mots émus ne valent rien.

Et pour un rien… on oublie tout.

 

Moi je dis ça… je ne dis rien !

 

Bernard Cazeaux

Ainsi que ce texte

Texte de Raymond Devos

Parce qu'on m'a demandé de faire un discours

Je vous signale tout de suite, mesdames et messieurs...
Que je vais parler pour ne rien dire.

Oh! je sais!
Vous pensez:
"S'il n'a rien a dire... Il ferait mieux de se taire !"
Ouais c'est trop facile ! ... mais c'est trop facile !

Vous voudriez que je fasse comme ceux qui n'ont rien a dire
Et qui le gardent pour eux ?
Et bien, non ! Mesdames et messieurs. moi quand je n'ai rien a dire
Je veux qu'on le sache !
Je veux en faire profiter les autres !
Et si vous mêmes, mesdames et messieurs, vous n'avez rien a dire,
Eh bien, on en parle, on en discute !
Je ne suis pas ennemi du colloque.
Mais, me direz-vous, si on parle pour ne rien dire,
De quoi allons nous parler?

Eh bien, de rien ! ... De rien !
Car rien, ce n'est pas rien !
La preuve, c'est que l'on peut le soustraire ...

Rien moins rien = moins que rien !
Alors si l'on peut trouver moins que rien,
C'est que rien vaut déjà quelque chose !
On peut acheter quelque chose avec rien !

En le multipliant !
Une fois rien... C'est rien !
Deux fois rien... Ce n'est pas beaucoup !
Mais trois fois rien... Pour trois fois rien, on peut déjà acheter quelque chose
Et pour pas cher !

Maintenant, si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien:
Rien multiplié par rien = Rien.
Trois multiplié par trois = neuf.
Ça fait: rien de neuf !

La participation de l'Auteur Thérèse Cau

 

Parler de tout et de rien,

De la douce musique qui rythme nos journées,

Un mélange de rock, de soul ou de reggae,

Ou des sons de la nuit qui viennent nous troubler,

Sinistres hululements, bruits sourds, étouffés.

 

Parler de tout et de rien,

De ce confinement qui peut se prolonger,

Des gestes quotidiens sans cesse recommencés,

De notre inspiration qui semble s'épuiser,

Ce travail cérébral qu'on nous a imposé !

 

Thérèse Cau

 

La participation de catherine Pitat
non d'auteur Cachou Quivy
 
Pour l'atelier d'écriture j'ai tout de suite penser à Raymond Devos
avec cette citation extraordinaire
"Une fois rien, c'est rien;
deux fois rien, ce n'est pas beaucoup;
mais pour trois rien, on peut s'acheter quelque chose, et pour pas cher "
 

Ma participation

De tout et de rien

J'écris pour parler de tout, de rien

Mélange faisant du bien

Poésie des notes...Musique des mots

Quand les mots épousent les notes

La poésie des notes avec l'âme des mots

Telle une note de musique

Qui emplit mon cœur de nostalgie

Un rythme , un son qui s'évade

Au rythme d'une voix intérieur

Voilà que la lune se lève

Dans la nuit elle s'installe

Me poussant dans les rêves

De ma folie cérébrale

La lune fait des cercles dans l'eau

Ainsi que mes mots s'affolent

Ça risque de troubler ma main

Je devrais recommencer

La nuit quelque part a repris ses droits

Et le silence s'est installé à côté de toi

C'est ici que mon inspiration s'envole.

Evelyne Genique

 

Publié dans Atelier d'écriture

Partager cet article
Repost0

Atelier D' Écriture N ° 15 : Thème " Les frissons " Liste des Mots...

Publié le par Evy

Atelier D' Écriture N ° 15 : Thème "  Les frissons  " Liste des Mots...

J'organise chaque semaine un atelier d'écriture

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Ou 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 16/05/21 au 23/05/21

C'est  " Les frissons  " 

--- Les 10 mots 

Temps, Corps, Bise, Esprit, Lettre, Immensité, Brouillard, Fantôme, Horizon, Nirvana...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin.

Merci de participer pour faire vivre le blog 

Atelier D' Écriture N ° 15 : Thème "  Les frissons  " Liste des Mots...

Vos participations 

 

Lettre au soleil d'automne

 

Qu'il est doux le soleil en plein cœur de l'automne,

La saison où souffle la bise, où il tonne!

Ce n'est plus la brûlure de ces chauds jours d'été,

Qui laisse sur la peau la trace de ses excès;

Ce n'est point la morsure d'un astre arrogant,

Au zénith de sa gloire, de tous ses feux brillant.

 

Il ne transperce point de ses dards venimeux,

Brandis en conquérant, en hussard impérieux;

Il effleure nos corps, nous baigne de chaleur,

Dans un doux nirvana, nous inonde de langueur.

On ne l'attendait pas, il vient, à l'improviste,

Colorer de bleu ciel notre décor sinistre.

 

Il fait luire la nature, rend turquoise l'horizon,

Ranime tous les esprits, chasse fantômes et frissons.

En effaçant du temps les brumes et les brouillards.

Tout comme lui, l'amour, qui nous surprend très tard,

S'empare de nos cœurs dans leur immensité,

Y glisse des sentiments d'une rare densité.

 

Thérèse Cau

 

Ma participation

Les frissons

Le temps s'est arrêté.

Je tremble dans mon corps.

Les frissons me reprochent

La bise qui s'agite en arabesques folles.

Comme si mon esprit avait éteint sa flamme,

Je ne pense plus à rien; plus de lettres,

Plus de sons à sortir de ma bouche.

J'ai entendu et vu ce que l'on voit en rêve.

J'ai observé les ondes dans cette immensité;

Beauté, calme et silence j'ai écouté.

J'ai médité alors, mon esprit s'est abîmé dans les flots.

Le brouillard monte et fume, dans l'aurore toute en brume,

Il prend d’austères plaisirs,

Comme un long fantôme au flots des écumes.

Me voilà un flocon, volant dans des flots d'or

Qui sont attirés au loin vers l'horizon en décor.

Aller à l'infini de sensations sublimes,

Atteindre le nirvana d'un bonheur illimité,

Savourer la gloire du dieu de la passion.

L'écho répond de ses ondes séraphiques.

 

Evelyne Genique 

 

Publié dans Atelier de lecture

Partager cet article
Repost0

Atelier D' Écriture N ° 10 : Thème " Crinière d'écume " Liste des Mots...

Publié le par Evy

Atelier D' Écriture N ° 10 : Thème " Crinière d'écume " Liste des Mots...

J'organise chaque semaine un atelier d'écriture

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Ou 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

 

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 28/03/21 au 4/04/21

C'est  " Crinière D'écume "

--- Les 10 mots

Onde,  Silence, Temps, Métal, Présence, Astre, Infini, Fibre, Inonde, Tourbillon...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin.

 

Merci de participer pour faire vivre le blog 

 

Vos participations 

D'écume 

 

La mer sculpte sur la grève, en tourbillons de sel,

De blanches arabesques, quelques motifs marins;

Secret des Néréides: point de mousse, ocelles,

À l'infini ciselées, sans ciseau ni burin.

&

Mais cette œuvre éphémère sera vite engloutie

Par les ondes avides sans pitié déferlant,

D'une froideur de métal, à grands coups de roulis,

Effaçant jusqu'aux traces des mouettes et goélands.

&

Quand la mer est trop calme, qu’elle devient bonace,

Mon ennui reflue comme une lame de fond;

Et, en un rien de temps, cette vision me lasse,

Une noire mélancolie me noie jusqu’aux tréfonds.

&

J’aime entendre la houle et le vent qui soupire,

Se lamente, mugit, invisible présence,

Quand les vagues une à une, dans l'arène viennent mourir,

Blanches gerbes d'embruns, se brisant en silence.

&

J'aimerais qu'elles inondent, avec autant de vigueur,

Ces trop sombres pensées qui sans cesse nous assaillent,

Les chagrins s'incrustant dans les fibres des cœurs,

Les blessures gravées sur nos peaux en intailles.

 

                                La participation de  Thérèse Cau

 

Ma participation

 

Crinière d'écume

 

Coiffé de rose, de bleu, d'or,

Fait de vagues, de l'onde et du présent,

Les yeux dans l'immobilité de ce silence minéral,

 

Devant ce visage le temps se fait danse.

L'émeraude invite l'eau, le métal et le bois,

Toute cette abondance invite à la détente.

 

Derrière le voile une présence s'immisce,

S'apaise aux commissures des lèvres,

Devient astre séraphique, luminosité mirifique.

 

Effleurant des planètes, couchent là, en secret,

Jusqu'aux lèvres abandonnées,

À l'infini, des courbes, espaces des transfigurations.

 

Insatiablement, le silence des nuits enchante,

La fibre suit le mouvement des vagues,

Le balancement des ondes fascinantes.

 

Chacune de ces couleurs mosaïque,

À chaque instant nous inonde,

Sans jamais éteindre la lampe de l'infini.

 

Des vagues de diamants flambent au firmament,

Bercent le néant au tourbillon du temps...

Dans le silence de l'espace infini, je vois la vie.

Evelyne Genique

Publié dans Atelier d'écriture

Partager cet article
Repost0

Idée cadeaux pour les fêtes de fin d'année, un anniversaire,ou simplement pour le plaisir d'offrir

Publié le par Evy

Idée cadeaux pour les fêtes de fin d'année, un anniversaire,ou simplement pour le plaisir d'offrir

Pour les fêtes de fin d'année, un anniversaire, ou bien simplement le plaisir d'offrir...

Découvrez notre sélection de livres :

                                             : Littérature régionale, Patrimoine

                                             : Auteurs de Fictions

                                             : Auteur de théâtre

                                             : Romanciers, Poètes

                                             : Histoire, Jeunesse

A mettre au pied du sapin.

Pour les soirées au coin du feu

Personnalisé, dédicacé...

Cliquez sur les liens en rouge des Auteurs pour découvrir leurs livres

L'Auteur Robert Mondange :

 http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/search/Robert%20Mondange/

L'Auteur Bernard Cazeaux:

 http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/search/bernard%20cazeaux/

L'Auteure Sylvette Faisantier:

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/sylvette%20faisantier/

L'Auteur Jean-Louis Sanchez

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/jean-louis%20sanchez/

L'Auteure Sylvies Alibert Sorgesa

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/sylvie%20alibert-sorgesa/

Catherine Barcelonne

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/catherine%20barcelonne/

Cathou Quivy

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/cathou%20quivy/

Gerard Baylet

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/cathou%20quivy/

Marie-Paule Nadal

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/marie-paule%20nadal/

André Pages

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/andre%20pages/

Association Plumes de Mémoire

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/association%20plumes%20de%20memoire/

Elisabeth Valéry

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/elisabeth%20valery/

Isabelle Shahmiriam

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/isabelle%20shahmirian/

Jean-Paule Alandry

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/isabelle%20shahmirian/

Marie Ade

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/marie%20ade/

Marie-Andrée Ballastre

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/marie%20ade/

Patrice Salerno

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/patrice%20salerno/

Pierre Giner Kouzmin

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/pierre%20giner%20kouzmin/

Tatiana Kletzky Pradere

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/tatiana%20kletzky%20paradere

Evelyne Genique

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/evelyne%20genique/

Thérèse Cau

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/search/th%C3%A9r%C3%A8se%20Cau/

Brigitte Farines

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/search/Brigitte%20Farines/

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost1

Atelier D' Écriture N ° 8 : THÈME " Le poète " Liste des Mots...

Publié le par Evy

Atelier D' Écriture N ° 8 : THÈME " Le poète " Liste des Mots...

J'organise chaque semaine un atelier d'écriture

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Ou 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

 

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 14/02/21 au 21/02/21

C'est " Le Poète "

--- Les 10 mots

Sculpter, Apprivoiser, Ultime, Vie, Franchir, Plainte, Folie, Cruel, Destin, disparaître...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin..

Vos participations

Le poète.

 

Sculpter le son avec la musique des mots

Apprivoiser l’Idée par quelques rimes à propos

Jusqu’à ce que l’ultime inspiration franchie

Il ne reste plus du rêve de la vie

Que le destin cruel d’une morbide folie

Où disparaît à jamais la plainte

Du poète perdu noyé dans l’absinthe

 

Où sont les poètes évincés de ce monde muet

 Quand il ne reste des sourires masqués

Qu’une parole étouffée qui vient mourir

Aux confins interdits de l’espoir et du désir

 

N. Bernard Villa


 

Le Poète

 

Toute sa vie, il avait essayé d’apprivoiser les mots, de les plier à sa volonté comme on apprivoise un cheval rétif, de les sculpter comme on façonne un bloc d’argile ; de les ajuster comme on règle une mécanique !

Jusqu’au déraisonnable ; à l’épuisement ; jusqu’à la folie …cependant sans regret ; ni protestation, ni aucune plainte ; jamais !

Jusqu’à son ultime souffle ; jusqu’au bout de son destin.

Puis un jour il déposa les armes et franchit l’irréparable : il fit disparaître tous ses manuscrits, ses brouillons, ses pages, ses écrits dans un feu cruel et puissant qui ravagea toute son œuvre …

On retrouva le poète assis à côté des braises les yeux hagards, la figure dévastée par les larmes.

Il tenait son plus beau poème dans une main, noire de cendre. Il l’avait sauvé des flammes dans un ultime effort de lucidité.

Il avait pour titre « Espérance »

Des années après ; quand on enterra le poète, quelqu’un grava son poème sur sa stèle...

Cathou Quivy

L'IRE LYRIQUE

 

Les révoltes du poète

Ne restent jamais tues !

 

En vers libres elles s'expriment

Dans satires ou sonnets ;

Point d'armes, de cruelles rimes,

Croisées, comme des épées.

 De simples bouts -rimés !

Au milieu des luttes, il apprivoise son luth ; 

Sculpte des stances, en guise de résistance,

Et pour les plaintes, des élégies,

En vrai chantre de la folie.

Dans les tercets ou les quatrains, 

Il franchit des ponts alexandrins,

Au cours de ballades, de rondeaux.

Saisissant de la vie les impromptus,

Il pleure les bardes et aèdes disparus.

Et nous livre un lai, un ultime douzain,

Une odelette, pour conjurer le destin.

 

Mais les révoltes du poète

Ne restent jamais tues !
 

                                                              Thérèse Cau

Ma participation

 

Le poète

Là-haut sur son nuage

Le poète dessine et sculpte avec adresse

De longs vers tout en finesse,

Crée de l'émotion, joue avec les sens

À apprivoiser le futur, en sublimant le présent

 

Ayant tourné trop tôt l'ultime page

Du roman de sa vie,

Du poids entier de ses pensées

D’essaim de mots, en banc de rimes

Il glisse, entre les lignes,

Un peu de lui.

 

En franchissant le clair-obscur de la réalité.

Avec mélancolie, et sensibilité

Il cherchait la lumière.

Au fil des saisons, des années…

Rien n'arrêtait la plainte,

De son âme blessée.

 

Y créant un dessin, y cachant la folie,

Il jouait d’écrire ses maux,

Mais âpre et cruel destin, le poète est parti

En nous privant de ses mots

 

C'est un homme parmi tant d'autres disparus

Au grand départ que tu n’as point voulu

Aussi, poète sache que pour écrire

Souvent, tu es là, tu m’inspires.

 

N'était-ce pas le plus beau des défis ?

Evelyne Genique

Publié dans Atelier d'écriture

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>