Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

prix litteraires des auteurs

Extrait Pulsions 3 Marie.Pierre Nadal Prix du Frisson

Publié le par Evy

 

 

PULSIONS 3, c'est parti !
 
"La tronçonneuse taillada légèrement le flanc puis s’enfonça rapidement dans les chairs pour terminer sa course de l’autre côté de l’abdomen, coupant ainsi l’homme en deux dans sa largeur, teintant l’environnement de rouge. Le corps, ruisselant de liquide vital, s’effondra en deux parties sur le sol déjà baigné d’hémoglobine.
Les yeux de la victime étaient restés ouverts et semblaient regarder leur bourreau, suppliant sa mansuétude. Ce regard déclencha une nouvelle pulsion rageuse. La chaîne de l’engin décapita ce qui fut un être humain.
Puis ne pouvant plus supporter la vue de ce sale type, l’homme plongea dans une ultime orgie horrifique. Il termina de découper le corps, ne laissant plus qu’un amas informe.
Le sol se métamorphosa en un étal de chair et d’os hachés menu. L’ombre meurtrière s’arrêta enfin, abasourdie et dans un état second. Elle laissa tomber l’appareil sur le tapis rouge, l’air hagard, vide de remords et de sentiments, tel un robot qui a fait ce qu’il devait faire.
1
 
Loan se réveilla dans un cri. Ce n’était hélas pas la première fois qu’il faisait ce genre de cauchemar. Ses nuits étaient souvent peuplées de massacres en tous genres et autres horreurs du même gabarit.
A chaque fois, il avait ce sentiment étrange qu’il n’arrivait pas à définir. Les scènes étaient si précises, si présentes qu’il en était perturbé tout au long de la journée.
Contrairement à la majorité des rêves que l’on oublie dès le réveil ou peu après, il se souvenait parfaitement de chaque détail, et, plus étrange, se rappelait les précédents, comme les épisodes d’un feuilleton sans fin.
Il était temps de réagir, et d’en parler à quelqu’un de confiance. Lucy serait la confidente parfaite. Elle le comprendrait et peut-être même qu’elle aussi faisait des cauchemars. « Après tout, les jumeaux sont de curieuses bestioles », se dit-il. "
 
Envie de le lire lien ci-dessous
Marie-P. Nadal  Emoji
07 83 25 84 27
Perpignan
 

 

Partager cet article
Repost0

Dernier recueil de Poésie Marion Pélissier Pélissier-Mouillet...

Publié le par Evy

Idée cadeau pour la Fête des mères 

Dernier recueil. 

 

 

Lien pour le commander 

Livre : Et la lumière fut écrit par Marion Pélissier-Mouillet - Ed. ACALA (lalibrairie.com)

 

Quelques  commentaires :

Alissa Brochard
De supers poèmes 😊
 
Ki Ki
Bravo Marion...bises 😘
Partager cet article
Repost0

Roman 1er prix au salon international de Mazamet Sylvie Alibert-Sorgesa

Publié le par Evy

Roman 1er prix au salon international de Mazamet Sylvie Alibert-Sorgesa

 

 

Partager cet article
Repost1

Prix Littéraires Evelyne Genique

Publié le par Evy

Prix Littéraires Evelyne Genique

 

Prix de poésie :

 

2014 - Premier prix de poésie libre - Prix Barbeaux Bourgois Maillard de Château Thierry

 

05/2018 - Diplôme d'honneur poésie récompensant le recueil "Ma plume tisse" - Salon de Mazamet.

 

12/2018 - 2ème prix de poésie libre au concours Charles Trenet  2018


05/2019 - Diplôme d'honneur "Collège Jean Louis Etienne" récompensant le recueil "La porte de l'imaginaire" Salon du livre de Mazamet.

Partager cet article
Repost0

Photos Remise du Prix du récit fantasy pendant le Festival méditerranéen du polar et de l'aventure 2017. de Catherine Barcelonne...

Publié le par Evy

Photos Remise du Prix du récit fantasy pendant le Festival méditerranéen du polar et de l'aventure 2017.  de Catherine Barcelonne...

Photos revues de presse :

Prix littéraire

 

Juin 2016, sur le Lydia du Barcares, lors de la remise du prix fantasy

 

Revues de presse

Vidéo de Catherine Barcelonne

Remise du Prix du récit fantasy pendant le Festival méditerranéen du polar et de l'aventure 2017.

Prix fondé par Olivier Lusetti conseiller littéraire de Fantasy-editions.rcl, organisé par la mairie de Port-Bacarès et le CML d'André Bonet.

Les lauréats sont : Gabriel Féraud, Alain Bérard, Alexandre Bordzakian, Catherine Barcelonne et Guy Bosschaerts coup de coeur du jury et le grand Lauréat Fabrice Pittet.

Écoutez-les nous parler de leur oeuvre sous le regard de Marie Duffaud ajointe à la culture.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

2ème prix des Arts Littéraires de Saint-Orens 2020 Bernard Cazeaux...

Publié le par Evy

2ème prix des Arts Littéraires de Saint-Orens 2020  Bernard Cazeaux...

V I C T O R 

2éme Prix dans la catégorie Roman

Salon International des Arts Littéraires

de Saint-Orens 2020

 

Commentaire de lecture du jury

Victor, personnage éponyme, est-il, comme nous le suggère le titre,

le véritable héros ?

Le roman, à ce sujet, nous réserve bien des surprises.

Le lecteur est tenu en haleine entre deux périodes qui alternent dans le récit , juillet 2003 et novembre 2006. Chacune correspond à la mort respective des deux personnages au cœur de l'histoire : le premier,

Jean Ortalier, considéré comme un vrai père de substitution, le second, Victor Delgades, père biologique de Charles, le narrateur.

À travers le regard de ce dernier, nous découvrons des portraits très contrastés.

À la bonté et à la modestie de Jean, le jardinier, qui cultive « les fleurs du bien », s'oppose la duplicité de Victor, écrivain à succès, flamboyant en société mais pétri de vanité et indifférent aux siens. 

Tandis que Victor va devenir le mouton noir de sa lignée, Jean, dont les liens étroits avec la famille Delgades remontent à la génération précédente, apparaît comme un être bienveillant et attachant. Sa présence rayonnante occupe une place centrale dans la vie de Charles et de sa mère, elle aussi brisée par la dureté et le mépris dont Victor a fait preuve à leur égard.

À l'intérêt suscité par ces figures antithétiques s'ajoute la curiosité éveillée par l'enquête consécutive au décès spectaculaire de Victor, retrouvé avec un glaive romain planté dans la poitrine.

Comment expliquer la mort, le jour de l'attribution du Goncourt, de cet écrivain lui-même lauréat de ce prix dix-huit ans auparavant ? L'aversion que, depuis longtemps, Charles a nourrie envers son père suffit-elle à le transformer en principal suspect ? Le récit, émaillé de rebondissements, brouille parfois les pistes en maintenant le suspense jusqu'au coup de théâtre final.

Et de façon très originale, la littérature impose son rôle de protagoniste dans le déroulement de l'intrigue.

En effet, une partie du roman est consacrée à la lecture des cahiers de Jean, le jardinier passionné par les livres, qui a tenu la chronique des événements s'inscrivant dans son histoire familiale et l'Histoire du vingtième siècle.

Grâce à ce témoignage, révélant un réel talent d'écriture, le passé est, peu à peu , dévoilé. 

Il apparaît ainsi que plusieurs générations de Delgades se sont illustrées dans le domaine de l'édition. Et ce goût prononcé pour les lettres s'est aussi manifesté, au fil des naissances, par le choix d'un prénom placé sous le signe des grands auteurs : tour à tour, Honoré, Gustave, Victor et Charles rendent hommage à Balzac Flaubert, Hugo et Baudelaire.

De l'ouverture du roman évoquant l'obtention glorieuse du Goncourt 1988 à

La révélation finale, le lecteur pénètre dans les arcanes de la création littéraire. 

En coulisse, sont tapies machination et imposture. Des policiers chez les Goncourt, aventure inédite !

La littérature reste bien le personnage central de ce roman palpitant. 

Partager cet article
Repost0