Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

affabulation

Daniel et Pierre.. Affabulation ou récit légèrement arrangé...

Publié le par Evy

DANIEL ET PIERRE..

Comme chaque fois, j’ai changé les prénoms des « héros ». Affabulation ou récit légèrement arrangé.  Voici l’histoire dont je me suis d’ailleurs inspiré pour l’un de mes livres. 

 

 LA PEUR DE LEUR VIE.

 

Nous sommes un jeudi du mois de décembre de l’année 2000 et il est huit heures du matin. La journée s’annonce belle, le soleil brille. Daniel et Pierre, douze ans, décident de partir à la chasse, mais pas n’importe où, dans une forêt sacrée, là où il y a des génies, là où il est interdit d’aller, mais là où il y a le plus de gibier aussi. Le génie sort, en principe une fois par semaine et précisément le jeudi avec ses serviteurs, Le jeudi est un jour férié pour lui. Daniel et Pierre empruntent maintenant une piste qui conduit à la forêt sacrée. Plus ils s’en approchent, plus la végétation se resserre, plus les arbres deviennent grands, plus il y a de grandes lianes et il fait de plus en plus sombre. La forêt où ils se rendent est à trois kilomètres du village et fait plus d’un hectare.

Bientôt, ils sont à pied d’œuvre, et à peine ont-ils pénétré qu’ils voient un animal fuir devant eux. C’est un rat rouge, qui peut être assimilé à un lapin. Il en existe aussi des noirs qui ressemblent à des souries. Aussitôt, ils se lancent à sa poursuite. L’animal suit de petites pistes et en courant vite, il est aisé de le suivre. Mais très vite l’animal trouve refuge dans son terrier. Les enfants sortent alors de leur sac une petite  bouteille d’essence et la versent dans le trou. Puis ils soufflent dessus pendant cinq minutes pour que les vapeurs pénètrent bien dans le terrier. Ensuite, ils craquent une allumette qu’ils présentent devant le trou, une détonation s'ensuit qui tue le rat. Ils creusent alors rapidement, récupèrent l’animal et poursuivent la chasse. Ils ont maintenant deux rats et continuent leur chasse. C’est alors que les choses se gâtent. Une voix, venue de nulle part, les interpelle en langage local : que faites-vous ici ? Daniel, saisie d’effroi, se tourne  alors vers Pierre et dit : qui parle ? Qu’a tu dit ? Les deux enfants s’accusent alors l’un l’autre. Quand, tout à coup, apparaît en face d’eux, un homme avec des cheveux longs. Il est habillé de feuilles, à de très grandes jambes et d’énormes yeux rouges. Daniel perd connaissance. Pierre qui est le neuvième enfant de la famille sait que selon la coutume, il a des dons pour résister aux attaques des génies. Il fait face et crie pour l’effrayer. Mais l’homme qui au départ semblait de petite taille grandit. Pierre commence à avoir très peur et finit lui aussi par perdre connaissance. 

Au même moment, au village, le temps s’assombrit brutalement. Le chef du village et quelques anciens qui comprennent immédiatement ce qui se passe dans la forêt sacrée se précipitent vers elle en poussant des cris terrifiants qui ont pour but d’effrayer le génie. Lorsque les anciens arrivent enfin près des enfants, ils les trouvent toujours sans connaissance, couchés sur le sol avec des feuilles de palmier dans les mains. Selon la tradition, le génie voulait attacher les enfants puis les emporter dans sa demeure pour en faire ses esclaves. Ils auraient alors disparu à tout jamais. Les enfants sont transportés au village et des consignes sont données pour que plus personnes, adultes ou enfants ne pénètrent plus jamais dans cette forêt. Ceux qui ont une parcelle de terrain juste à côté doivent même l’abandonner. Une grande fête de reconnaissance est donnée pour remercier les anciens qui ont permis le sauvetage des enfants.

Au dire des anciens, cette forêt regorge d’animaux mystérieux et sauvages. Il y a aussi une rivière mystérieuse, dont on ne connaît pas la source et dont ne sait pas où vont les eaux. Dans cette rivière pullulaient des poissons avec des mamelles, des poissons à deux têtes, des poissons avec des plaies sur tout le corps. 

Aujourd’hui, cette forêt a été détruite et transformée en champs d’hévéa. On ne sait pas où est parti le génie, ni où sont partis les étranges poisons. Par contre on sait où se trouve la source de la rivière et où vont les eaux. Daniel et Pierre qui nous ont raconté cette histoire sont remis de leur frayeur et vont bien..

Envie de lire l'Auteur Robert Mondange 

Lien ci-dessous le lien pour commander les  livres...

robert mondange - Auteurs Occitans & Catalans (over-blog.com)

Partager cet article
Repost0