Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

75 résultats pour “bernard cazeaux

Au Fil De L'Aude Des Mots organise le : Salon du livre à Espéraza le 11 & 12 décembre

Publié le par Evy

Au Fil De L'Aude Des Mots organise le :
Salon du livre à Espéraza le 11 & 12 décembre
de nombreux Auteurs et Auteures
Pour faire vivre la Littérature Régionale. Française sur d’autres pays, fictions, Romanciers, Poètes, Auteurs de Théâtre, Terroir et Traditions, Patrimoine, Histoire, Jeunesse, Évènements...
Venez nombreux

Liste des Auteurs & Auteures au Salon

--- Kiess Georges

--- Barcelone Catherine

--- Salerno Patrice

--- Sorgesa Alibert Sylvie

--- Champagneur Bernard

--- Campuouët Pierre-Jean

--- Cazeaux Bernard

--- Savarit Fabienne

--- Péllisier Mouillet Marion

--- Ortéga Béatrice

--- Tournié Jean-Yves

--- Nadal Marie-Pierre

--- Baylet Gérad

--- Bonnafos Laetitia

--- Mondange Robert

--- Genique Evelyne

--- Sanchez Jean-Louis

--- Rodriguez Angel

--- Pitat Catherine

--- Temple Jean-Pierre

--- Balbastre Marie-André

--- Savelli André

--- Savalli Odile

---Bernard Villa Nicole

--- Brochard Alissa

--- Delmon Françoise

--- Castan Rémy

--- Lizon Jeanne-Rose

Publié dans Salon du livre

Partager cet article
Repost0

2ème prix des Arts Littéraires de Saint-Orens 2020 Bernard Cazeaux...

Publié le par Evy

2ème prix des Arts Littéraires de Saint-Orens 2020  Bernard Cazeaux...

V I C T O R 

2éme Prix dans la catégorie Roman

Salon International des Arts Littéraires

de Saint-Orens 2020

 

Commentaire de lecture du jury

Victor, personnage éponyme, est-il, comme nous le suggère le titre,

le véritable héros ?

Le roman, à ce sujet, nous réserve bien des surprises.

Le lecteur est tenu en haleine entre deux périodes qui alternent dans le récit , juillet 2003 et novembre 2006. Chacune correspond à la mort respective des deux personnages au cœur de l'histoire : le premier,

Jean Ortalier, considéré comme un vrai père de substitution, le second, Victor Delgades, père biologique de Charles, le narrateur.

À travers le regard de ce dernier, nous découvrons des portraits très contrastés.

À la bonté et à la modestie de Jean, le jardinier, qui cultive « les fleurs du bien », s'oppose la duplicité de Victor, écrivain à succès, flamboyant en société mais pétri de vanité et indifférent aux siens. 

Tandis que Victor va devenir le mouton noir de sa lignée, Jean, dont les liens étroits avec la famille Delgades remontent à la génération précédente, apparaît comme un être bienveillant et attachant. Sa présence rayonnante occupe une place centrale dans la vie de Charles et de sa mère, elle aussi brisée par la dureté et le mépris dont Victor a fait preuve à leur égard.

À l'intérêt suscité par ces figures antithétiques s'ajoute la curiosité éveillée par l'enquête consécutive au décès spectaculaire de Victor, retrouvé avec un glaive romain planté dans la poitrine.

Comment expliquer la mort, le jour de l'attribution du Goncourt, de cet écrivain lui-même lauréat de ce prix dix-huit ans auparavant ? L'aversion que, depuis longtemps, Charles a nourrie envers son père suffit-elle à le transformer en principal suspect ? Le récit, émaillé de rebondissements, brouille parfois les pistes en maintenant le suspense jusqu'au coup de théâtre final.

Et de façon très originale, la littérature impose son rôle de protagoniste dans le déroulement de l'intrigue.

En effet, une partie du roman est consacrée à la lecture des cahiers de Jean, le jardinier passionné par les livres, qui a tenu la chronique des événements s'inscrivant dans son histoire familiale et l'Histoire du vingtième siècle.

Grâce à ce témoignage, révélant un réel talent d'écriture, le passé est, peu à peu , dévoilé. 

Il apparaît ainsi que plusieurs générations de Delgades se sont illustrées dans le domaine de l'édition. Et ce goût prononcé pour les lettres s'est aussi manifesté, au fil des naissances, par le choix d'un prénom placé sous le signe des grands auteurs : tour à tour, Honoré, Gustave, Victor et Charles rendent hommage à Balzac Flaubert, Hugo et Baudelaire.

De l'ouverture du roman évoquant l'obtention glorieuse du Goncourt 1988 à

La révélation finale, le lecteur pénètre dans les arcanes de la création littéraire. 

En coulisse, sont tapies machination et imposture. Des policiers chez les Goncourt, aventure inédite !

La littérature reste bien le personnage central de ce roman palpitant. 

Partager cet article
Repost0

Bureau des AOC...

Publié le par Evy

Chers amis auteurs,
 
Pierre Kouzmin présentera le salon de Vinça dimanche 15 août sur les ondes de France Bleue Roussillon à 9h10.
Ensuite, il y aura un article mercredi 18 août dans le journal "La semaine du Roussillon" et un autre article dans le quotidien "L'Indépendant", un jour de la semaine prochaine.
 
Un grand merci à Pierre, à Catherine, à Jean-Pierre et à quelques membres de l'association qui se dépensent, et dépensent, sans compter, pour organiser des salons dans un contexte difficile, trouver des dates et apporter des informations.
 
Je rappelle que tous ces membres sont bénévoles et œuvrent dans l'intérêt de tous. 
Une aide ponctuelle serait parfois bienvenue de la part d'autres membres qui en auraient la possibilité. 
 
Les bénévoles actifs ne demandent rien, si ce n'est un brin de reconnaissance qui se caractériserait par des remerciements pour leurs actions, et surtout quand on les sollicite pour un service personnel (ce qui ne semble pas évident pour certains membres) ; éventuellement par un salut amical sur les salons de la part des membres qui bénéficient de leur travail, plutôt que d'être ignorés par eux.
 
Nous souhaitons à tous de bons salons malgré les conditions contraignantes.
Amitiés.
 
Pour le bureau des AOC,
Bernard Cazeaux 
Partager cet article
Repost0

Le 4ème Salon du livre aura lieu dimanche 12 septembre à l' Abbaye de St Polycarpe

Publié le par Evy

 

Le 4ème Salon du livre aura lieu dimanche 12 septembre à l' Abbaye de St Polycarpe, aux portes de Limoux 11. (Avec les règles sanitaires en vigueur)
Dans le cadre d’exception de l'Abbaye chargé de pierres, d'Histoire et de traditions aura lieu la quatrième rencontre avec des écrivains de notre région pour une journée de dédicaces.
Des écrivains, des maisons d'édition, stands de bouquinistes...
En partenariat avec Aude Culture, Pyrénées F.M ,la presse locale, le journal le Limouxin, le Lions Club International la sémillante, les Éditions ACALA, Sydney Laurent...
Possibilité de restauration sur place au jardin avec paella.
Une belle journée de rencontres en perspective. 

Auteurs qui sont présent AOC & Catalans

Sylvie Sorgesa

Gérard Baylet

Bernard Cazeaux

Sylvette Faisandier

Catherine Quivy

Tatiana Kletzky Pradère

Evelyne Genique

Robert Mondange

 

Partager cet article
Repost0

Atelier d'écriture n°3 : Thème " Le poéte " Liste des mots ...

Publié le par Evy

Atelier d'écriture n°3  : Thème " Le poéte " Liste des mots ...

J'organise chaque semaine un défi

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Où 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 05/11/20 au 22/11/20

C'est " Le poète "

--- Les 10 mots

Chevalet, Combler, Toile, Exprimer, Regard, Infini, Plein, Importance, Écoute, Pinceau...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin...

Atelier d'écriture n°3  : Thème " Le poéte " Liste des mots ...

Ma participation

Le poète

Rencontre avec les mots…

Le chevalet posé,

J'ai dessiné des mots,

Voulant combler le vide

De couleurs apaisées.

J'ai placé ensuite la toile contre un arbre,

Peut-on rêver meilleur support ?

Pour exprimer la grâce,

Les mots dansent… et se balancent Je m'en approche…

J'ai croisé un regard au milieu de nulle part

Qui m'a fait perdre la tête.

Loin des chemins vécus,

Je flâne dans l'infini.

Seul au loin…

Seul sans rien…

Au gré de mes envies,

Des rêves plein la tête, Le cœur ressourcé.

Ce n'est qu'en ressentant la plume

Tracer des lettres,

Que mes pensées prennent leur importance

Sur la balançoire de mes humeurs,

J’écoute mes émotions…

Happée par cet univers mystérieux,

Peut-être était-ce un signe !

Qui n'a pas rêvé de partir À la rencontre des mots ?

Prenez votre pinceau,

Dessinez une forêt,

Votre paysage est alors terminé.

 

Evelyne Genique

Vos participations

La participation de l'Auteur Bernard Cazeaux

Poètes d’aujourd’hui

 

Poètes d’aujourd’hui, prophètes de demain,

Il nous faut révéler ce qu’est notre destin

Afin que l’être humain, tout imbu de sa science,

Du mal qu’il a en lui prenne enfin la conscience.

 

Il est de ses tourments le propre géniteur,

Ainsi que des envies, des angoisses et des peurs.

Il suffirait d’un mot pour que, tout au rebours,

Sa haine se transforme en un immense amour.

 

Ce Verbe créateur qu’il croit venu d’ailleurs,

Il en est l’artisan tout au fond de son cœur.

Or la plume est parfois plus forte que l’épée

Quand, primant les actions, s’imposent les pensées.

 

Tant qu’Il n’a pas compris le pouvoir de l’esprit,

Il l’attendra d’en haut, sous forme de colombe,

Ruminant ses idées, creusant sa propre tombe,

En érigeant la mort en modèle de vie.

 

Bernard Cazeaux

Publié dans Atelier d'écriture

Partager cet article
Repost0

Paix (écrit pour le centenaire 1918-2018) De L'Auteur Bernard Cazaux...

Publié le par Evy

Paix  (écrit pour le centenaire 1918-2018) De L'Auteur Bernard Cazaux...

 

        Paix                

(écrit pour le centenaire 1918-2018)

 

Ils regardent, sans voix, une blanche colombe

Perchée sur une croix plantée sur une tombe ;

Sinistre souvenir sur la verte prairie

Du tribut que la mort fit payer à la vie.

           

Des centaines de croix qui entrouvrent leurs bras

Hurlent «  ne tirez pas, pitié, plus jamais ça ! »

Mais qui donc les entend dans le profond silence

Du linceul des corps morts qu’est cette plaine immense ?

           

Du beau gazon bien vert, des croix blanches plantées,

Ils ne retiennent hélas que la triste beauté,

Oubliant que la mort, à l’ombre des drapeaux,

A moissonné ces corps de sa sinistre faux.

 

Avant d’être inhumés, bien rangés sous la terre,

Ces hommes ont enduré les plus viles misères

Quand, compagnons des rats au fond de leurs tranchées,

Ils tremblaient au fracas des obus qui hachaient.

 

Aucun ne reviendra du terrible trépas

Pour dire aux hommes en vie, « ne suivez pas nos pas ! »

Alors tout recommence, et la même furie

Pousse le genre humain vers les pires tueries.

           

D’un coup d’aile d’espoir, émue par tant de dol,

Symbole de la paix, l’oiseau reprend son vol.

Planant sur fond d’azur en portant son rameau,

Fait au ciel une croix, blanche comme au tombeau.

 

Bernard Cazeaux

Partager cet article
Repost0

" En avant avec joie " Capitaine Adrien Moulis « Beau chef de guerre » Bernard Cazeaux...

Publié le par Evy

" En avant avec joie " Capitaine Adrien Moulis « Beau chef de guerre » Bernard Cazeaux...

 

Récit Autobiographique

 

Officier de légende chez les Tirailleurs marocains, Adrien Moulis a mené une vie de baroudeur hors du commun qui a vu un simple soldat, engagé volontaire en 1935, arriver au grade de capitaine couvert de blessures et de décorations après 27 années de combats. Mais la vie d’un militaire, fût-elle glorieuse, ne se résume pas aux actes qui la jalonnent. Elle est aussi le fruit de rencontres. La plus importante pour lui fut celle de Micheline Allène en 1959, qui allait rapidement devenir son épouse et la mère de ses quatre enfants. Ce livre retrace une partie de l’histoire de trois familles aux destins croisés : les Moulis, au travers de l’épopée d’Adrien ; les Allène et les Muteau, que les choix enthousiastes de leurs ancêtres au tempérament de pionner ont amené à vivre des évènements douloureux comme le déracinement de leur pays natal, l’Algérie, terre d’élection du patriarche François Allène en 1841, un lozérien d’origine arrivé avec les troupes du général Bugeaud. Ce livre est également un hommage aux soldats français et à ceux d’Afrique du Nord, notamment les Tirailleurs Marocains.

 

 

Envie de le lire: à commander directement chez l'auteur (lien ci-dessous). laissez vos coordonnées par mail et votre adresse. En retour je vous donne la mienne pour le règlement ....+ frais d'envoi

bernardcaz@hotmail.com

Partager cet article
Repost0

Naissance officielle d'une nouvelle association littéraire

Publié le par Evy

 

Chers amis auteurs.
 
Je viens vers vous pour vous informer de la naissance officielle d'une nouvelle association littéraire dont le siège se trouve à Espéraza (11).
 
Elle a pour nom : Au Fil de l’Aude des Mots.
 

Cette association a été créée par des membres dont vous reconnaîtrez les noms, puisqu'ils font partie aussi de notre association AOC.

 

Présidente             GÉNIQUE Évelyne, 

Vice-Président      BAYLET Gérard,  

Trésorier                GRELIER Dominique, 

Secrétaire              CAZEAUX Bernard.

 

Cette association a pour objet l’organisation de manifestations culturelles (conférences avec des écrivains ; réunions littéraires ; ateliers d’écriture et de lecture ; diffusion d’ouvrages…). 

 

L'association est également chargée d'organiser un salon du livre à Espéraza dans l'Aude.

 

Des salles seront mises à notre disposition par la municipalité pour les manifestations organisées, selon un calendrier à définir (réunions mensuelles ou trimestrielles...).

Tous les membres des AOC qui voudraient proposer et animer une conférence ; présenter leurs ouvrages ; participer à des soirées de lecture et/ou de rencontres poétiques seront bien entendu les bienvenus.

N'hésitez pas à formuler des propositions puisque ces manifestations sont ouvertes à tous.

Si vous voulez simplement assister à l'une d'elles, vous serez également les bienvenus.

Pour participer d'une manière ou d'une autre, il n'est pas obligatoire d'adhérer à l'association. Cependant, celle-ci n'est pas un club fermé. Si un membre AOC souhaitait devenir membre, son adhésion serait acceptée.

 
La boite mail de l'association est :    au.fil.de.laude.des.mots11@gmail.com
 
Amitiés à tous
Partager cet article
Repost0

Salon du livre Saint-Cyprien samedi 11 septembre ...

Publié le par Evy

Entre dédicaces et lectures en plein air une belle journée littéraire s’annonce au cœur d’une nature verdoyante.

Les 40 Auteurs  vous feront la lecture dans le cadre bucolique du jardin des plantes de Saint-Cyprien aux Capellans. Une quarantaine d’auteurs vous invitent à découvrir leurs ouvrages pour la jeunesse mais également, romans, science et fiction, poétique en passant par des livres de terroir ou historiques.

Auteurs qui seront présents 

Gérard Baylet

Sylvie Sorgesa 

Hanna Fiedrich

Virginie Maurille

Claude Carré 
Nicole Yrle  

Sylvette Faisandier

Marion Pelissier

Evelyne Genique

Mylène Lambert

Paul Arquier-Parayre

Adrien Baillayre

Ludivine Martinez

Elisabeth Molina

Bernard Cazeaux

Gisèle Gonneau

Jean-Louis Fores

Pierre Kouzmin

Jean-Philippe Lapeyre

Catherine Barcelone 

M.P Nadal

 

Ce samedi 11 septembre de 10h à 18h 

Entrée libre 

Salon du livre au jardin des plantes de Saint-Cyprien Les Capellans...

Avec les  Auteurs AOC ET  CATALANS organiser par Pierre Kouzmin et Catherine Barcelonne..un grand merci à Pierre pour l'organisations de tous ses salons dans les Pyrénées Orientales.

Venez nombreux

 

Partager cet article
Repost0

Livres Bernard Cazeaux Auteur...

Publié le par Evy

Livres Bernard Cazeaux Auteur...

Livres Bernard CAZEAUX


C:\Users\Utilisateur\Downloads\Couverture Une inconnue dans la miroir.png

Une inconnue dans le miroir

À peine mariée, une jeune femme se retrouve emportée dans la tourmente de la seconde guerre mondiale et de l’amour. Aura-t-elle la force et le courage nécessaires pour faire face à l’horreur et à ses propres démons ? Ses secrets et ses mensonges la perdront-ils ? Quels sacrifices devra-t-elle faire ? Réduite à douter de ses croyances et surtout d’elle-même, réussira-t-elle à survivre au milieu de héros et de salauds, dans la grandeur et les bassesses ?

 
C:\Users\Utilisateur\Pictures\La vengeance du facteur.png

La vengeance du facteur

Au décès de son grand-père, Jean-Pierre découvre des secrets anciens concernant sa famille. Notamment des actes révoltants à l’issue dramatique, commis par des habitants de ce village contre ses ancêtres. Il décide alors de modifier la trajectoire de sa vie le temps d’accomplir sa vengeance.

Dans ce roman qui se déroule dans le Sud-Ouest de la France à la fin des années soixante et au début des années soixante-dix, on retrouve des personnages attachants, drôles, truculents mais aussi détestables.

Ce roman et celui ayant pour titre « Le facteur amoureux », sont tous deux tirés d’un premier ouvrage intitulé « Le jour où Pépé a passé l’arme à gauche » qui regroupait les deux aventures du facteur. Il n’est plus édité. 


C:\Users\Utilisateur\Pictures\Le facteur amoureux.png

Le facteur amoureux

Lorsque Jean-Pierre, jeune facteur, arrive dans le petit village où il va officier pour un temps, il est loin de se douter de ce qui l’attend. Il découvre un village replié sur lui-même, mais dans lequel les habitants cachent bien leur jeu. Son prédécesseur, qui part à la retraite, était un chaud lapin compulsif qui faisait des ravages. D’autre part, l’arrivée de Jean-Pierre dans le bureau de Poste réveille les envies d’une postière au bord de la ménopause, dont le  physique digne d’un dessin de Dubout ne freine pas les folles ardeurs. 

 

Dans ce roman qui se déroule dans le Sud-Ouest de la France au début des années soixante-dix, on retrouve des personnages hauts en couleur, drôles, roublards, obsédés sexuels, truculents, parfois malheureux ou pitoyables, mais tous attachants.

Ce roman et celui ayant pour titre « La vengeance du facteur », sont tous deux tirés d’un premier ouvrage intitulé « Le jour où Pépé a passé l’arme à gauche » qui regroupait les deux aventures du facteur. Il n’est plus édité.


C:\Users\Utilisateur\Pictures\Chroniques du Sud-Ouest.png

Chroniques du Sud-ouest

Ce recueil d’histoires campagnardes, rudes, tendres et drôles, évoque des épisodes réellement vécus dans différents villages du Sud-Ouest. 

On y retrouve des personnages pittoresques, hauts en couleur, des tyrans domestiques, des enfants dégourdis, des arriérés et de joyeux lurons, témoins d’une époque révolue. 

Une époque où l’on tuait le cochon en compagnie ; où l’on faisait la gnole ; où l’on chassait entre copains capables de rire de tout. Une époque où la vie à la campagne, avec sa dureté et ses aléas, était cependant bien loin de l’idéal bucolique fantasmé par les néo-ruraux d’aujourd’hui.


C:\Users\Utilisateur\Pictures\Mauvais numero.jpg

Mauvais numéro

Comment imaginer un lien entre l’enlèvement et le viol d’une enfant en 1983, la disparition d’une jeune fille en 1994, les odieux assassinats de Mohamed Merah en 2012 et des attentats en 2013 et 2014 ? 

Ses enquêtes vont fournir à Max Bertin, officier au SRPJ de Toulouse, des réponses au-delà de toute attente..


C:\Users\Utilisateur\Pictures\Au nom du bien.jpg

 

Au nom du bien

Un cadavre vient d’être découvert au petit matin dans une église de Toulouse. En se rendant sur place, la capitaine Florence Landry découvre des éléments troublants. Ce meurtre mis en scène n’est hélas que le premier d’une longue série dont les victimes sont uniquement des couples adultères. À l’occasion de cette enquête, la policière va croiser la route du commandant Max Bertin (Mauvais numéro) que l’on retrouve dans ce roman alors qu’il n’a pas encore découvert les réponses aux questions qui hantent sa vie. La longue traque de cet assassin va les rapprocher.

 

Envie de le lire:à commander directement chez l'auteur (lien ci-dessous). laissez vos coordonnées par mail et votre adresse. En retour je vous donne la mienne pour le règlement ....+ frais d'envoi

bernardcaz@hotmail.com

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>