Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

276 résultats pour “Listes des Livres Pour Enfants

Nicole Yrle au Centro Espagnol de Perpignan...

Publié le par Evy

Nicole Yrle au Centro Espagnol de Perpignan

Mardi 22 septembre 2021, invitée par le Centro Espagnol de Perpignan, j’ai présenté mon dernier livre publié, Lignes de Crêtes, lors d’une conférence illustrée de lectures de courts passages. Le public était nombreux, il a fallu rajouter des chaises ! Il fut aussi très attentif et particulièrement chaleureux. À la fin, mon ami, le guitariste Juan Francisco Ortiz a joué un morceau de sa composition, très émouvant, évoquant en musique le terrible « escalier de la mort » de Mauthausen que j’avais décrit avec des mots dans mon roman.

Un sympathique apéritif a cloturé la séance en permettant d’ultimes échanges.

 

 

Partager cet article
Repost0

𝑺𝒂𝒍𝒐𝒏 𝒅𝒖 𝒍𝒊𝒗𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝑺𝒂𝒊𝒏𝒕 𝑷𝒐𝒍𝒚𝒄𝒂𝒓𝒑𝒆 Sylvette Faisandier

Publié le par Evy

 

  • 𝑺𝒂𝒍𝒐𝒏 𝒅𝒖 𝒍𝒊𝒗𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝑺𝒂𝒊𝒏𝒕 𝑷𝒐𝒍𝒚𝒄𝒂𝒓𝒑𝒆 12/09/2021

 

 

Affiche Sylvette Faisandier Auteur pour Saint Polycarpe.jpg

 

Ce salon 📖 me donne l’opportunité de présenter mes #romans et mon univers littéraire aux lecteurs audois, ainsi qu’aux vacanciers encore nombreux dans ce coin de l’Aude. Mes romans sont résolument positifs. Mon univers littéraire allie amour, humour, bonne humeur et tendresse. #culture #roman #livre

 

Salon organisé par Réminiscences Éphémères en compagnie des Auteurs d'Occitanie et de Catalogne. Evénement soutenu par La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

Nous vous attendons nombreux ! 😘

 

Article à découvrir sur mon site : https://sylvette-faisandier-auteur.fr/dedicace-a-l-abbaye-de-saint-polycarpe/

 

 

Partager cet article
Repost0

Extrait de la " Légende du Bracelet d'Argent " de l'Auteur Sylvie Alibert-Sorgesa

Publié le par Evy

Pour votre Valentine, pour votre Valentin,

 

Avec de belles fleurs, achetez un bouquin.

D’un roman historique, d’amour ou même noir,

 
 

 

Nouvelle ou poésie, conte issu du terroir,

Étonnez votre amour en lui offrant un livre.

La lecture et l’amour nous aident à mieux vivre.

Extrait de la " Légende du Bracelet d'Argent " de l'Auteur Sylvie Alibert-Sorgesa
Extrait de la " Légende du Bracelet d'Argent " de l'Auteur Sylvie Alibert-Sorgesa

Envie de le lire: à commander directement chez l'Auteur bien sur dédicacé (lien ci-dessous). laissez vos coordonnées par mail et votre adresse. En  retour je vous donne la mienne pour le règlement ....+ frais d'envoi

sorgesa.alibert.sylvie@orange.fr

D'autres choix cliquer sur le lien ci-dessous

http://auteurs-d-occitanie.over-blog.com/tag/sylvie%20alibert-sorgesa/

Partager cet article
Repost1

" Je Te Haine ' Jean-Pierre Bonnel

Publié le par Evy

" Je Te Haine ' Jean-Pierre Bonnel

Pour votre Valentine, pour votre Valentin,

Avec de belles fleurs, achetez un bouquin.

D’un roman historique, d’amour ou même noir,

 

Nouvelle ou poésie, conte issu du terroir,

Étonnez votre amour en lui offrant un livre.

La lecture et l’amour nous aident à mieux vivre.

" Je Te Haine ' Jean-Pierre Bonnel
Partager cet article
Repost1

Rennes-Le-Château /guide du visiteur Tatiana Kletzky-Pradère

Publié le par Evy

Rennes-Le-Château /guide du visiteur Tatiana Kletzky-Pradère


RCH GUIDES 5 LANGUES 042

RENNES-LE-CHATEAU/guide du visiteur de Tatiana Kletzky-Pradère

 

L’histoire mystérieuse d’un curé de campagne qui, fin IXème siècle, découvrit un secret qui le rendit très riche.

 

Edité en cinq langues : Français – Anglais – Allemand – Espagnol – Italien – 

(Modèle déposé)

 

45 pages.  Photos couleur. Vendu sur le site,  et distribué en librairies.

PP = 6 euros.

 

Envie de lire les livres de Tatiana Kletzky Pradère

Une idée cadeau pour les fêtes dédicacé

Grand choix lien ci-dessous... 

tatiana kletzky paradere - Auteurs Occitans & Catalans (over-blog.com)

Partager cet article
Repost1

Retours de Lectures Virginie Maurille

Publié le par Evy

Retours de Lectures Virginie Maurille
Retours de Lectures Virginie Maurille
Retours de Lectures Virginie Maurille

PREMIERS RETOURS LIVRES BROCHES

 

N.R

« Virginie Maurille, j'ai fini ton premier roman. Je te félicite+++ pour ton imagination débordante et d'avoir ENFIN décidé de franchir le pas, ça aurait été dommage que tu ne te lance pas. Hâte de lire la suite...

Si vous aimez les romans fantastiques alors n'hésitez plus à lire "L'incroyable histoire de Cécile Wild" écrit par l'incroyable Virginie Maurille »

 

I.M 

« Merci pour ce "fantastique "livre ou livre "fantastique " plein d imaginations et facile à lire. Je l’ai dévoré en 2 jours. Vivement le tome 2 !

Bravo ! "

 

En privé, Mme .I. m'a aussi dit que :

  (je cite) : « Très original et bien écrit. Bouquin dévoré »

 

LP

« très bien écrit ! Ca se lit super bien ! Bravo ! J'ai adoré »

 

CA

« En pleine lecture, je dévore l'histoire »

 

EM

« Tu nous tiens en haleine dans cette aventure. Encore mille bravo »

 

CG

« Du rythme, du suspens, de bons dialogues. Je dis Oui ! »

 

EL

« J'ai adoré l'histoire, très intéressante, plein d'imagination. Les personnages sont très différents les uns des autres, donc on peut facilement s'identifier à un ou plusieurs. »

 

MLB

« Trop bien. J'adore ! »

 

CC

« J’avais déjà eu la chance de le lire sur internet, le voilà en vrai. Je vais le relire tranquille. C’est du très bon ! »

 

MML

« Dur de lire sans verser une larme quand on est passé par là »

 

A.

Bonjour Virginie, 

J'ai pris grand plaisir de vous lire ! 

Votre roman m'a tenu en haleine jusqu'à la dernière page. Un vrai Régal ! 

Si je n'avais pas connu l'auteur j'aurais pensé que j'étais entrain de lire du Marc Lévy. 

En tout cas un grand bravo à vous pour votre talent et vivement le prochain ! 

 Sincèrement, 

Partager cet article
Repost0

Jean-Louis Sanchez

Publié le par Evy

Jean-Louis Sanchez

L'auteur:

Jean-Louis Sanchez, né à Campagne-sur-Aude, est avant tout un Audois de la haute vallée « à laquelle, dit-il dans l'avant-propos de son livre, je suis viscéralement attaché ».
Jean-Louis Sanchez est le fils d'un ouvrier d'usine à Quillan et d'une mère enseignante à Campagne. Et quand on dit que Jean-Louis Sanchez est attaché à sa terre on le retrouve dans le contenu de ses livres.
Si Salvador Dali a affirmé que le centre du monde était situé sur le toit de la gare de Perpignan, pour Jean-Louis Sanchez, le centre du monde c'est bien le pont de Campage-sur-Aude.

Inspecteur dans une administration, en poste à Pamiers, Jean-Louis Sanchez s'est découvert le goût d'écrire sur le coup des 40 ans et toujours cette haute vallée de l'Aude présente notamment dans sa première publication. « J'ai eu envie d'écrire un livre, dit-il, pour mieux faire connaître cette vallée. « La Belle Aude m'a raconté » (1998) raconte donc en 180 pages la vie des chapeliers entre 1930 et 1947. Il y avait, en effet, à cette époque 3.000 ouvriers en chapellerie répartis sur 13 usines. » Cela est la première partie de l'ouvrage de Jean-Louis Sanchez; dans la deuxième, il évoque la courageuse période de la Résistance, le maquis, la libération de la haute vallée. « C'est tout simplement l'histoire du maquis Picaussel, près de Puivert », indique l'auteur.

Roman en français. Dans « la Belle Aude m'a raconté », l'auteur délivrait les confidences de l'impétueuse rivière durant la période de 1930 à 1947. Il récidive aujourd'hui avec « la Vallée du bonheur » pour la période 1947 à la fin des années cinquante. Durant cette douzaine d'année notre beau fleuve Atax a observé les profondes mutations dans le domaine de l'industrie avec le déclin de la chapellerie et la naissance d'un nouveau matériau, le formica. Il a vu la mécanisation de l'agriculture et l'exode de nombreux exploitants de la vallée. Il a entendu les cris et galéjades des joueurs de pétanque ou de belote « coinchée ». Il a assisté impuissant aux drames de la Haute Vallée de l'Aude, tels la mort du « blanquetaïre », ou les souffrances de Linos, le valeureux combattant pour la liberté...

Partager cet article
Repost0

Je n'ai rien inventé je trouve ces coïncidences extra de plus il habite à Aix en Provence non loin où habite ma fille et son mari ...

Publié le par Evy

La grande famille des écrivains 

L’autre jour en écoutant France Inter, j’ai entendu parler l’écrivain et journaliste Vincent Quivy. Évidemment, son nom a fait tilt à mes oreilles. Quivy c’est le nom de mon père que j’ai pris comme nom d’autrice. Mes parents ont eu 3 filles et, par ailleurs mon père n’ayant qu’une sœur et qu’un oncle moine dans la communauté de la belle Abbaye de St-Wandrille en Normandie ; c’est donc naturellement que le patronyme, Quivy (un nom originaire du Nord de la France) est en train de disparaître. Quand j’ai pu publier mon premier livre, j’ai choisi « Quivy » comme pseudonyme, estimant que l’existence de ce patronyme perdurerait tant qu’il y aurait quelques-uns de mes bouquins rangés dans une bibliothèque ! Quivy donc…évidemment j’ai cherché sur Internet. J’ai trouvé ceci : Journaliste et historien, Vincent Quivy est l'auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels « L'Impossible Monsieur Borloo », « Abus de pouvoir »,« Des anciens de l'OAS racontent », « Chers élus. Ce qu'ils gagnent vraiment », « La Justice sous Sarkozy », « Jean-Louis Trintignant- L’inconformiste » publiés chez Seuil. Très bien tout ça mais la question que j’avais envie de lui poser était celle-ci : Sommes-nous cousins ? 

Je l’ai trouvé sur FaceBook et je le lui ai demandé : « C’est possible m’a-t-il répondu parce que je suis né à Lille ( mes propres parents et grands parents étaient de Tourcoing!) mon grand-père s’appelait Léopold. »  je lui rétorquais « mais moi c’est le prénom de mon arrière grand-père ! »  en même temps il peut y avoir un décalage de génération puisqu’il est né en 1967 et moi en 1950 et il peut y avoir plusieurs Léopold Quivy les prénoms se transmettant souvent de père en fils…Bon il faudrait remonter plus loin en arrière …

Mais savez-vous ce qu’il m’écrit : « je connais votre nom puisque ma sœur s’appelle comme vous c’est-à-dire Catherine Quivy et que surtout elle est institutrice et que je lui ai offert votre livre « Jeanne de la Périgouse » Alors là, stupéfaction …Du coup ; je ne lui ai même pas demandé comment et où il avait vu et trouvé mon livre …mais nous restons en communication ...

Partager cet article
Repost0

Le 12 septembre, l'Abbaye de Saint Polycarpe, aux portes de Limoux...

Publié le par Evy

Le 4ème Salon du livre aura lieu dimanche 12 septembre jour de la saint Apollinaire à l' Abbaye de St Polycarpe, aux portes de Limoux 11.

Dans le cadre d’exception de l'Abbaye chargé de pierres, d'Histoire et de traditions aura lieu la quatrième rencontre avec des écrivains de notre région pour une journée de dédicaces.
Nous accueillerons l'auteure Cathy QUIVY
- « La croqueuse de mots » recueil de nouvelles dont le fil rouge est l’amour des mots ; l’utilisation et la compréhension donc l’usage que l’on peut en faire.
- « Jeanne de la Périgouse » un récit biographique écrit sur la demande de Jeanne une vieille institutrice qui vit toujours en Lozère et qui voulait témoigner des conditions de vie en 1939 quand elle a remplacé l’instituteur parti à la guerre. Elle vivait et travaillait dans une école à classe unique sur le Causse Méjean au milieu d’un paysage sublime mais totalement désert. Elle a mis 2 ans à écrire cette histoire de vie ; allant voir la vielle dame fréquemment pour l’interroger et recueillir son témoignage.
- « Ne me lâche pas la main » qui est l’histoire de l’accueil à partir de 1978/79 d’une trentaine de familles réfugiées Hmong Laotiens, en sud Lozère. Ils fuyaient les exactions du parti au pouvoir à leur encontre. Les Hmong possèdent une culture très ancienne et originale totalement orale. Aujourd’hui plus de 40 ans après elle est restée très amie avec certaines de ces familles au point qu’ils lui ont donné un nom Hmong et qu’on continue à se voir et à se recevoir très régulièrement. Ce livre est illustré et traduit en Hmong
- « Potins de rue » est un petit recueil de nouvelles né du choc des situations : habiter dans un hameau d’une quinzaine d’âmes en pleine campagne où seuls les hululements des chouettes, le chant des rossignols ou les appels des chevreuils nous réveillaient les nuits d’été et emménager en plein centre ancien d’une ville , est pour le moins étonnant déroutant voire stressant.
- « Trois destins » est un livre largement inspiré de son histoire familiale.
Dernier recueil :
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sylvie Sorgesa, Véronic Isabel Via et 2 autres personnes
 
6 partages
 
J’aime
 
 
 
Commenter
 
 
Partager
 
 
Partager cet article
Repost0

Retour de Lecture ...Elisabeth Molina

Publié le par Evy

Retour de Lecture ...Elisabeth Molina


 Concernant les commentaires des visiteurs en voici un d’une femme Belge créatrice du blog « Le monde enchanté de mes lectures ».

 

« Cela fait bien longtemps que je ne me souviens pas des rêves que je fait, ni de mes  cauchemars d'ailleurs. Et franchement, lorsque je vois les cauchemars de la petite Aurora, je  me dis que ce n'est pas plus mal que je ne me souvienne de rien. Bien que j'ai adoré m'immerger dans cet univers captivant que nous donne l'auteure, je trouve  que le « découpage » est un peu particulier, AU sein d'un seul chapitre, nous pouvons très  bien avoir plusieurs parties, alors que je trouve que cela n'était pas spécialement nécessaire  pour la compréhension. Si j'ai réussi à passer au-dessus de ce point, c'est vrai que cela m'a  malgré tout un peu gênée lors de ma lecture, par contre, c'est idéal si l'on veut faire une pause  avant le début d'un nouveau chapitre. 

Dès le début, Elisabeth Molina nous plonge dans les tourments de la petite Aurora, le lecteur  comprend directement que cette fillette est différente, ou du moins qu'elle demande beaucoup  plus d'attention du fait qu'elle fait énormément de cauchemars. Cauchemars qu'elle fait  principalement lorsqu'elle est dans sa propre maison, il faut bien dire que sa mère n'aide pas  vraiment à ce que sa fille puisse s'apaiser. Je ne vous cache pas qu'étant maman moi-même,  j'ai eu du mal à comprendre cette mère et son comportement envers sa fille, du moins dans les  débuts du livre. 

Plusieurs questions se posent au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, des questions  qui ne trouvent pas forcément de réponses rapidement, je dois dire que sur ce point, l'auteure a  très bien mené sa barque, elle maintient le suspens jusqu'au bout. Les rêves prémonitoires,  voilà un sujet que j'ai toujours trouvé captivant, du coup je ne pouvais qu'être ravie d'avoir ce  livre entre les mains. Je trouve que l'intrigue est bien menée, cohérente, l'auteure maintient un  rythme assez stable qui devient parfois très intense. J'en ai parfois eu le souffle coupé et la  respiration haletante. 

De ce que j'en sait, c'est le premier livre publié de l'auteure, et d'après moi elle va faire parler  d'elle dans le domaine du thriller. J'espère qu'elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin,  parce que moi, je suis conquise par sa plume. »

 

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>