Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lucien Aymard " Aires Maudites " Policier

Publié le par Evy

Lucien Aymard " Aires Maudites " Policier

Parfois, un homme d’apparence classique et d’allure respectable peut se transformer en véritable monstre sanguinaire sous l’emprise de sentiments destructeurs. Enfance malheureuse, rejet familial, psychique instabilité, schizophrénie, folie latente, désir de vengeance, une ou plusieurs de ces causes peuvent être à l’origine des meurtres commis cet été par un tueur en série. Obsédé par des pulsions criminelles, il a organisé une mise en scène macabre devant chacune des aires de stationnement de camping-cars avec Saint Cyprien comme point de départ et a sévi aux alentours avant que le capitaine Mayard et son adjoint Escara ne résolvent, après une enquête hors normes, les énigmes posées par ce meurtrier.

Partager cet article
Repost0

Blog de Martine Platarets

Publié le par Evy

Partager cet article
Repost0

Salons

Publié le par Catherine Barcelonne

Cet article est reposté depuis catherinebarcelonne.over-blog.com.

Partager cet article
Repost0

Retour de Lecture ...Nicole yrle

Publié le par Evy

Critiques de huit livres sur Babelio

 

https://www.babelio.com/livres/Yrle-La-pierre-de-Rose/225218

https://www.babelio.com/livres/Yrle-Les-Dames-de-Paulilles/225215

https://www.babelio.com/livres/Yrle-Noces-de-lavande/252583

https://www.babelio.com/livres/Yrle-DUn-Rivage-lAutre/358896

https://www.babelio.com/livres/Yrle-Eclats-de-vies/453990

https://www.babelio.com/livres/Yrle-Couleur-Corail/548935

https://www.babelio.com/livres/Yrle-Baisers-du-sommeil/1152645

https://www.babelio.com/livres/Yrle-Lignes-de-Cretes/1254486

 

Quelques commentaires de lecteurs (j’en ai perdu plus de 300, suite à un acte malveillant sur mon site d’auteur) :

 

Couleur Corail

E.J. Je viens de terminer la lecture de " Couleur corail ", un passionnant voyage à travers le temps. Je suis reconnaissante à l'auteur de m'avoir appris tant de choses sur l'histoire de ces îles, de la Sardaigne à Minorque, de m'avoir fait sentir, avec des mots toujours justes, les émotions des personnages, mais aussi les couleurs, les lumières et les senteurs qui les imprègnent. Un beau livre.

L. J’écris du bout du monde de l’Argentine. J’ai eu la chance de lire « Couleur Corail » de Nicole Yrle. Un livre passionnant du début à la fin.  La plume puissante de Nicole nous livre une histoire du Moyen-Âge à nos jours. Dans cette époque médiévale, entre superstitions, peste noire et sanglantes batailles, se déroule la vie de la Sardaigne. Cinq chapitres consacrés  pour le passé et cinq autres au 21ième siècle. Les personnages sont touchants et leur  sort nous angoisse.  Ce petit bout de corail, que Milena supposait un porte bonheur, arrivera dans les mains de Paul en 2003. Son histoire d’amour, de bonheur, de maladie et de mort, m’a touchée jusqu’aux larmes. Une Sardaigne avec un paysage qui donne envie de connaître, très documentée. Tous ceux qui avaient été chassés rêvaient du retour. Terre de mystères, d’étranges constructions datant  de la préhistoire. J’ai beaucoup aimé ce livre et comme toujours les personnages des livres de Nicole, resteront gravés dans ma mémoire. Le style impeccable comme d’habitude, mes compliments Nicole Yrle.

 

Eleonora

S.C. On peut lire Eleonora sans avoir lu Couleur Corail. Mais si on a lu le premier on a hâte de lire le second pour savoir ce que sont devenus nos héros.
Que dire de mon impression ? Je l’ai acheté dimanche soir et l’ai fini mercredi dans l’après-midi midi sans avoir pu (ou presque) le quitter. Outre l’écriture poétique et fluide, les parties historique et ethnologique m’ont énormément intéressée. J’ai beaucoup appris sur la Sardaigne, sa culture, son histoire, ses paysages, monuments et ses habitants.
J’ai aussi découvert une poétesse dont je n’avais jamais entendu parler : Christine de Pizan. Les personnages sont traités avec beaucoup d’humanité.

J’ai adoré !!!!!!!

 

Éclats de Vies

Dans cet ouvrage, la plume poétique et la touche d'humanité de l'auteur rendent ses histoires belles et attachantes. Ma nouvelle préférée s'intitule "Gratitude", mais j'ai également apprécié "Cadeau", "Boulevard Nord-Est" et "Trains à prendre".

Ne vous privez surtout pas de tous ces instants d'émotion, de plaisir et de partage, en ces temps particulièrement incertains…

 

Noses de lavande

Anon. C'est avec grand plaisir que je me suis plongée dans ce récit bien construit, au style fluide et simple, d'autant plus suggestif qu'il ne cède en rien aux modes langagières actuelles, trop souvent enclines à défigurer notre langue.(Merci pour les imparfaits du subjonctif que vous employez avec tant de naturel). Vous m'avez guidée dans les ruelles du vieux Collioure dont j'ai depuis parcouru tous les recoins, à la recherche de l'introuvable 26 rue Belle Vue... Tous ces lieux, éclairés par les points de vue et états d'âme des divers personnages(particulièrement Pierrette à qui va ma prédilection), resteront pour moi imprégnés du souvenir de cette touchante et troublante histoire. Comment pourrai-je revoir le promontoire de la plage St Vincent, sans penser à vos vieux " amants de Teruel " colliourencs ? Merci d'avoir adouci cette fin de mois d'août souvent nostalgique…

P.V. J'ai apprécié l'épaisseur humaine des personnages de ce roman qui n'est pas, du coup, seulement policier. Amour et sensibilité baignent tant de pages ! Le ton, parfois, me faisait penser à celui de certains écrits de Bernard Clavel. L’art du suspens bien dispersé tout au long de l’ouvrage ménage une découverte progressive des gens et de la solution de l'énigme habilement posée dès les premières pages. Je me suis même instruit à propos de la sardane et des lavandes. Qu'apprendrai-je encore dans le prochain roman? Sera-t-il explosif ?

 

François de Fossa

Nicole Yrle offre son talent, son style précis et subtil à la vie extravagante de ce jeune homme autodidacte et romantique avant l’heure. Elle dépeint avec brio cette période passionnante de notre histoire.

 

Nous nous sommes tout dit

L. Le livre fermé, je dois me remettre. Trop fortes les émotions ressenties.

Combien cette lecture touche les fibres de l’âme. L’amour d’une fille pour une mère proche de quitter ce monde, l’accompagner pendant quatre années où elles se sont tout dit .De l’amour,de la vie et de la mort.

 La p’ite maman, très âgée, fait un retour sur son passé, son enfance, son père qu’elle n’a pas connu. Des secrets  cachés se dévoilent. Chaque chapitre a son charme, sa lumière et son ombre. On ne sort pas indemne de ce livre, les rôles intervertis, la fille qui devient presque la mère de la vieille dame. Elle lui parle, entre tricots et souvenirs, entre gourmandises,   coquetteries, fleurs et parfums. Outre la qualité du livre, on apprécie  la sensibilité de l’auteur qui peut coucher sur le papier, tout son amour et sa  ferveur pour rendre bienheureuses les dernières années de sa mère.

F.S. Les mots sont simples. Mots de tous les jours. Les phrases courtes. Chuchotements, écoute de l’autre, attente de l’autre. Respect. Humilité. Et chance. Chance que l’une et l’autre, la mère et la fille, aient le même goût du Verbe. Que le souffle reste intact. Ont-elles toujours eu cette complicité ? Ou bien est-ce le cadeau offert par le temps, ces quatre années d’accompagnement réciproque. Ce précieux temps qui ne tolèrerait pas le mensonge, ni la perte de temps. Car il est dévoré aussi par le mystère, tout le mystère de l’au-delà que la vie même, illuminée de ces quatre années, a engendré, réalité de l’instant, quadrature du cercle. C’est toute la Poésie vécue.

Ce livre de Nicole, un long poème qui se lirait même sans ponctuation. L’eau de la source est là, fluide, fraîche et si nous n’avons pas eu la chance de vivre de pareils instants réellement, nous savons qu’au fond de nous ils existent pareillement et c’est cela tout le mystère, tout le miracle de la Vie, du Verbe qui rejoint l’innommable, le sacré.

 

Lignes de Crêtes

F. S. Il y a très longtemps que je n’avais reçu un tel livre ! Reçu hier à 18h… à 19h je m’installe, curieuse, pour goûter le style et lire un chapitre… Et je ne peux pas m’arrêter… à 1h30  je m’endors… pour me réveiller à 7h et… le terminer… à 9h je le ferme…. Ce livre-ci est pour moi le meilleur… écriture juste, chargée de tant de connaissance qui éveille notre humanité, malheureusement trop réelle car tous ces drames sont toujours présents en notre monde… mais Nicole Yrle sait trouver dans le cœur de ces montagnards le baume qui nous fait pleurer de cette tendresse à la vie indéfectible.

M.M. J'ai fini de lire depuis quelques jours "lignes de crêtes". Un régal ! un beau livre, vraiment ! une écriture fluide, claire, précise. J'ai appris des choses surtout sur l'aiguat... durant ces dernières années je me suis beaucoup documentée sur la guerre d'Espagne, et la Retirada... auparavant, on n'en parlait pas... En plus très heureuse surprise : je connais tous les lieux de montagne par lesquels passent les familles espagnoles du livre. Merci pour ce magnifique livre qui m'a replongée dans mon village natal et dans notre histoire. 

B. M. Ce roman m'a fait découvrir une partie de l'histoire, La retirada, que je ne connaissais pas. J' ai vécu avec les personnages de ce roman, leurs moments de doutes, de chagrin, de détresse.

La deuxième partie qui raconte l'aiguat est décrite d'une façon magistrale. J'y étais.
Un très bon roman, très abouti, écrit dans le style très pur de Nicole Yrle.

S.F. Un roman passionnant ou est racontée la vie de deux familles face aux horreurs de la guerre et des éléments déchaînés. Le tout avec beaucoup d'émotion et de sensibilité. Merci pour ce moment d'évasion. 


 

Partager cet article
Repost0

Vidéos Nicole Trle

Publié le par Evy

Partager cet article
Repost0

Bibliographie Nicole Yrle

Publié le par Evy


Bibliographie 

 

- Textes divers (nouvelles et haïkus) parus dans des ouvrages collectifs entre 2008 et 2011

- Livrets de nouvelles publiés entre 2008 et 2010, dont un, Amertume et Douceur, D’un Noir Si Bleu Éditeur.

- La pierre de Rose, 2009, nouvelles, auto-édition – 10 €

- Nous nous sommes tout dit, 2010, récit, auto-édition ; primé en 2008 par l'Académie Poétique et Littéraire de Provence. 15 €

- Les Dames de Paulilles, 2010, roman, Cap Béar Éditions 15 €

- Noces de Lavande, 2011, roman, Cap Béar Éditions 15 €

- D’un rivage l’autre, 2012, Essai avec photos et poèmes, (Peel Nguyen Thi Thât coauteur), Cap Béar Éditions  25 €

- Éclats de vies, 2012, nouvelles, Cap Béar Éditions 11 € 

- Le Secret de Lorca, 2013, roman policier Jeunesse, Cap Béar Éditions 9 €

- Couleur Corail, 2013, roman, Cap Béar Éditions 15 €

- Le Premier Homme de Camus – Analyse et découverte, 2014, essai, Cap Béar Éditions 4,50 €

- Clin d’Œil, 2014, nouvelles,Cap Béar Éditions 12 €

- Beau comme un dieu, 2014, roman jeunesse et adultes, Cap Béar Éditions 12 €

- La Chouette Maison, 2014, album jeunesse, Cap Béar Éditions 5 €

- François de Fossa – L’Exil d’un Virtuose (Première époque), 2015, biographie romancée, Cap Béar Éditions 16 €

- François de Fossa, Variations en Clair-Obscur (Seconde époque), 2016, biographie romancée, Cap Béar Éditions 18 €

- Eleonora, 2018, roman, Cap Béar Éditions 16 €

- Baisers du sommeil, 2019, roman policier, Cap Béar Éditions 14 €

- Lignes de Crêtes, 2020, roman, Cap Béar Éditions 18 €




 











 





Partager cet article
Repost0

Biographie de l' Auteur Nicole Yrle

Publié le par Evy


Biographie Nicole Yrle

 

Née à Lyon en 1942, j’ai longtemps vécu en région parisienne avant de m’installer à Perpignan, à l’ombre des orangers de mon jardin.

L’année de ma naissance, est paru clandestinement Le silence de la mer de Vercors,  un livre que je lis et relis avec une émotion restée intense. Les œuvres d’Albert Camus sont mes livres de chevet. J’ai choisi pour devise une phrase de mon poète préféré, René Char : « Ne te courbe que pour aimer »

L’écriture occupe une grande partie de mon temps disponible : mes récits, nouvelles, essais et romans ont presque tous été publiés par Cap Béar Éditions. J’aime naviguer du réel à l’imaginaire souvent dans les mêmes textes, nouvelles ou romans, avec une prédilection ces dernières années pour les romans historiques.

Je propose aussi des conférences sur des sujets divers en rapport avec la littérature, l’histoire.. la musique… Enfin j’anime chaque mois, dans le cadre d’une Utl, pour un groupe d’une vingtaine de personnes, des rencontres littéraires.

 

Mon site d’auteur : http://www.yrle.com/nic

 

Partager cet article
Repost0

Sylvette Faisandier...

Publié le par Evy

 

Logo avec avatar S Faisandier.jpg

 

https://sylvette-faisandier-auteur.fr

Un univers d’amour, d’humour, de bonne humeur et de tendresse. 

Je vous propose de découvrir une interview réalisée autour de mes deux premiers romans, La Cécilia et L’Arche de Margaux : 

https://sylvette-faisandier-auteur.fr/la-cecilia-et-larche-de-margaux-interview/

Photo pour vidéo La Cécilia et L Arche de Margaux.jpg

La Cécilia et L’Arche de Margaux interview : Cet entretien a été réalisé lors d’un salon du livre à Vergèze dans le Gard. C’est un moment d’échanges agréables qui me donne l’opportunité de me présenter, puis de vous proposer un aperçu vivant et dynamique de mes deux premiers romans. C’est avec La Cécilia que mon aventure au pays des livres a commencée. Une découverte, véritablement une révélation qui a changé mon existence.

Partager cet article
Repost0

Article du journal aujourd'hui fière de l'association Au Fil De L'Aude Des Mots...

Publié le par Evy

Article du journal aujourd'hui fière de l'association enfin un rêve réaliser

Presentation du bureau 

Président d'honneur Mr le Maire de Espéraza Christian Soula

Présidente Mme Evelyne Genique

Vice -président Mr Gerard Baylet

Trésorier Mr Dominique Grelier

Secrétaire Mr Bernard Cazeaux

Bienvenue à tous nos nouveaux membres inscrits je vous invite à lire et à commenter ...
très cordialement
Evelyne
Pour adhérer la cotisation annuelle est de 10€ par personne et de 15€ par couple.
Pour tous renseignement, contacter l'association par mail :
Partager cet article
Repost0

Atelier D' Écriture N ° 16 : Thème " Le pacte " Liste des Mots...

Publié le par Evy

Atelier D' Écriture N ° 16 : Thème "  Le pacte  " Liste des Mots...

J'organise  un atelier d'écriture

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Ou 10 mots

Ouvert tout le mois de juillet

Vous faites comme ça vous arrange

Un grand bravo aux participants 

Ce mois de Juillet le thème du 01/07/21 au 31/07/21

C'est  "  Le pacte " 

--- Les 10 mots 

Éterniser, Mémoire, Ruisseau, Impossible, Temps, Savoir, Combattre, Chemins, Modifier, Terrible...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin.

Merci de participer pour faire vivre le blog 

 

Vos participations 

La participation de Nicole Bernard Villa

LE  PACTE

 

J’étais dans ma mémoire figée, avec ce mélange étrange de pudeur et de honte, de haine sacrée et d’impossible oubli que le temps ne pouvait en rien modifier, malgré les années passées à enfouir ce terrible secret.

Terrible et insignifiant, infime secret d’enfant, juste un élan d’amour rejeté, ridiculisé, effacé en un mot, un geste, un rire cruel faisant en un instant de ma tranquille solitude, un refuge infernal et sans issue.

C’est à ce moment là que je me suis jetée dans le savoir.

Tout était bon pour combattre l’Idée qui revenait sans cesse, s’éternisant dans le souvenir, bloquant tous les chemins qui auraient pu modifier cet irréversible destin.

J’avais fait un pacte étrange avec la connaissance : je me gavais jusqu’à l’asphyxie de toutes sortes d’informations accumulées, de lectures hétéroclites, de recherches tous azimuts, avec une curiosité insatiable jusqu’à remplir le moindre interstice d’intelligence, de raisonnement, d’imagination. Je plongeais avec volupté et vigueur dans ces ruisseaux glacés où se déversaient des cascades énormes d’apprentissages vomis de mon ordinateur sans la moindre logique, dans un désordre lénifiant où seule l’inutilité de ma quête rejoignait la stérilité de mon désir.

Mais voilà, je survivais.

J’étais devenu quelqu’un d’important sur la scène internationale, sur les plateaux télé où des animateurs en panne d’inspiration, savaient qu’ils trouveraient sans difficulté nombre d’anecdotes croustillantes dans mon répertoire inépuisable. C’est mon nom que tapaient fébrilement des millions d’aficionados sur la petite lucarne oblongue de Google, Facebook ou autres Twitter… J’allais de par le monde… J’étais riche, célèbre, admiré, estimé, tout gonflé d’une gloire médiatique aux lendemains de solitude.

Et puis ce jour où j’apprends qu’il vient de mourir.

Et la mémoire intacte, précise, vivante qui submerge ma vie et me ramène à l’endroit exact de ce seul désir d’enfant qui a fait exploser mon cœur, foudroyé par l’ironie de ce rire léger, qui se moque et s’en va sans se retourner…

Un rire comme une interdiction absolue et définitive de connaître l’amour, la seule chose dont j’ignore tout.

Nicole BV

Ma participation

Le pacte


Pour l'éterniser, écouter son cœur, 
Qu'aurai-je à apporter sur l'autel de la vie;
C'est à ça que je pense, alors du fond de ma
mémoire,
Appuyée à un arbre au bord du
ruisseau,
Quand
le pacte est scellé !
Autant le dire, autant l'écrire,
À l'
impossible nul n'est tenu !
Le réalisable semble inaccessible.
Laisse passer le
temps,
À force de vouloir mieux comprendre,
On finit par mieux
savoir !
Oh ! Ça y est c'est décidé,
Je relève le défi en
combattant mes peurs,
Il grandit dans ma conscience, mon histoire, mon récit.
Il survole l'espace, comme le vent.
Fragile je vais sur les
chemins parcourir le temps.
Comme un peintre devant sa toile
J'écris mes idées...
Je corrige, je 
modifie, j'efface...


Entends-tu ce doux silence ?
Ressens-tu ce
terrible mal-être ?
Il est où le temps ? .
Rien ne s'arrête, rien n'est fini...

Evelyne Genique

 

Publié dans Atelier d'écriture

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>