Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du chocolat et des livres

Publié le par Catherine Barcelonne

Cet article est reposté depuis catherinebarcelonne.over-blog.com.

Partager cet article
Repost1

Bon salon pour dimanche..

Publié le par Evy

Demain opération de ma main droite c'est pour cella que je suis pas avec vous au salon dimanche je vous donne des nouvelles tantôt bonne soirée 

Evy

Publié dans Soirée, Zen

Partager cet article
Repost0

Pollestres se met au rythme des livres et du vin au son des Harley-Davidson le dimanche 10 octobre....

Publié le par Evy

 

Des livres, du vin et des Harley à Pollestres


Pollestres se met au rythme des livres et du vin au son des Harley-Davidson le dimanche 10 octobre. Avec une invitée de marque, Marine Martin, lanceuse d’alerte sur La Dépakine.
Pour clôturer leur saison littéraire, riche en événements, les Auteurs d’Occitanie et de Catalogne ont convié des vignerons et le club Harley Davidson de Perpignan pour une belle rencontre à la salle polyvalente Jordi Barre à Pollestres. En partenariat avec la Municipalité, une quarantaine d’auteurs vous invitent à découvrir leurs ouvrages pour la jeunesse mais également, romans, science et fiction, poétique en passant par des livres de randonnée, de terroir ou historique. Une véritable balade au fil des mots et des vignobles. Marine Martin, la pollestrenque lanceuse d’alerte sur la Dépakine sera sur le salon pour présenter à l’occasion d’une conférence son ouvrage, Dépakine, le scandale : « Je ne pouvais pas me taire aux éditions Robert Laffont. Préfacée par Irène Frachon, lanceuse d’alerte sur le Médiator, cet ouvrage raconte le combat d’une mère face aux lobbyes pharmaceutiques. Ce sera l’occasion aussi d’exposer son association d’Aide aux Parents d’Enfants souffrant de Syndrome de l’Anticonvulsivant, L’APESAC qui regroupe plus de 7 500 victimes sur l’ensemble du territoire National. Enfin, sur le tarmac de la salle polyvalente, rebaptisé pour l’occasion Route 66, viendront se poser une vingtaine d’Harley aux chromes rutilants, au son rauque des grosses cylindrées chères à l’Oncle Sam. Une belle journée en perspective sous les signes de la convivialité, de la solidarité et du partage.
Salon du livre, Salle Polyvalente Jordi Barre à Pollestres de 10h à 18h. Renseignements : 06 12 83 47 38

 

 

Programme salon du livre et du vin

POLLESTRES 10/10/2021

38 AUTEURS  4 VIGNERONS  15 MOTOS HARLEY-DAVIDSON

9 h Accueil des exposants, contrôle des pass-sanitaires

(Remise de bracelets et une petite bouteille d’eau offerte par la municipalité)

Installation des stands

9 h 30 Présentation aux élus

10 h Accueil du public

10 h Le petit mot de Monsieur le Maire et du président  des AOC

11h Parade des Harley-Davidson dans Pollestres

11h 30 Exposé de Madame Martin Marine, sur son combat contre  les lobbys pharmaceutiques

12 h  Apéritif (sangria) pour tous les participants

12 h 30 Repas sous les barnums

14 h Atelier de lecture  animé par notre amie Hanna

18 h Clôture du salon

Buvette ouverte toute la journée

Dès l’ouverture vous trouverez à l’entrée du complexe la buvette

  • Café ou thé 1€
  • Viennoiseries (les 2) 1€
  • Boissons fraîches diverses 1€

 

L’espacement des tables mis en place par le service municipal ne devra en aucun cas être modifié.

Prévoyez sur chaque table un flacon de gel hydroalcoolique, ainsi qu’une nappe aux couleurs catalanes, ou rouge ou jaune..

Pour ceux qui déjeuneront sur place ne pas oublier de se munir de vos couverts et d’une assiette pour le plat chaud.

2 services seront assurés 

1er  tout viande 30 personnes

2eme viande 10 personnes, 16 poissons, 3 végétariens

Nous vous souhaitons un agréable salon.

 

Partager cet article
Repost0

Biographie de Claude Carré...

Publié le par Evy

Biographie de Claude Carré


Je suis un auteur haut normand d’origine mais catalan de cœur depuis toujours. Je suis marié,
père de cinq enfants. Tout nouveau septuagénaire, je vis à plein temps dans les Pyrénées Orientales
depuis près de 30 ans.
 Après des études littéraires et un premier poste de rédacteur dans une compagnie d’assurances,
j’ai été tour à tour représentant puis commerçant, avant d’achever ma carrière professionnelle en
exerçant le beau métier de bouquiniste à Uzès (30) puis à Saint Cyprien(66) . L’écriture de romans
est désormais mon activité principale. A ce jour, j’ai publié quatre romans et je travaille actuellement
sur l’écriture du cinquième.

2016 Chromosome Philadelphie (roman auto biographique familial portant essentiellement sur le
traitement de la leucémie et la greffe de moëlle osseuse ). Editions Secrets Publishing (Paris). Edition
épuisée (plus de 2000 exemplaires vendus)
2018 / 2019 Le canard au sang (saga familiale). Editions Le lys bleu. (Paris) Tirage ultra limité et
presque épuisé.
Tome 1 Les Pygmalionnes
Tome 2 La Malédiction du Château d’Albert
2020 La Petite Plage de l’Horreur (thriller). Un réquisitoire contre les violences faites aux femmes,
à la fois roman policier et romance érotique hors des sentiers battus. Editions Alexandra de Saint
Prix, 66470 Ste Marie La Mer.
Projets en cours pour 2021 /2022 :
Retour des personnages de « La petite plage de l’horreur » dans une nouvelle enquête policière.

Réédition en format poche de mon premier roman « Chromosome Philadelphie » prévue mi
octobre 2021 (augmenté de pages inédites et actualisé ), et de l’intégrale du « Canard au sang » en 1
seul volume prévue pour 2022.

Partager cet article
Repost0

Biographie Jean-Guy Coupin...

Publié le par Evy

Je m'appelle Jean-Guy COUPIN, je vais avoir 50 ans et j'ai deux filles. Divorcé depuis juin dernier, je travaille comme surveillant pénitentiaire depuis 15 ans et je suis également Sapeur-Pompier Volontaire depuis 5. Je suis un enfant de la DDASS, je ne connaîtrai jamais mon père biologique et j'ai rompu les ponts avec ma mère il y a 10 ans. Je suis né à Amiens, dans la Somme et j'ai fait un peu le tour de France des foyers. Je vis et travaille à Perpignan et il y a 3 ans j'ai commencé à écrire des textes. Environ 84 d'entre eux ont été regroupés dans ce recueil.
 

 

 

Partager cet article
Repost0

Nicole Yrle au Centro Espagnol de Perpignan...

Publié le par Evy

Nicole Yrle au Centro Espagnol de Perpignan

Mardi 22 septembre 2021, invitée par le Centro Espagnol de Perpignan, j’ai présenté mon dernier livre publié, Lignes de Crêtes, lors d’une conférence illustrée de lectures de courts passages. Le public était nombreux, il a fallu rajouter des chaises ! Il fut aussi très attentif et particulièrement chaleureux. À la fin, mon ami, le guitariste Juan Francisco Ortiz a joué un morceau de sa composition, très émouvant, évoquant en musique le terrible « escalier de la mort » de Mauthausen que j’avais décrit avec des mots dans mon roman.

Un sympathique apéritif a cloturé la séance en permettant d’ultimes échanges.

 

 

Partager cet article
Repost0

La Fête du Livre 2021, c'est dimanche 26 septembre à la salle polyvalente. Réalmont

Publié le par Evy

12ème FETE DU LIVRE
La Fête du Livre 2021, c'est dimanche 26 septembre à la salle polyvalente.
Au programme : conférences, lectures, spectacles de marionnettes, ateliers d'écriture et de coloriage, rencontre avec les auteurs, vide bibliothèque...
Tout public - Gratuit
Possibilité de restauration sur place
Retrouvez le programme complet et le catalogue des auteurs ici : https://www.realmont.fr/.../even.../fete-livre-realmont-2021
 

Liste des auteurs lien ci-dessous

Publié dans Salon du livre

Partager cet article
Repost0

𝑺𝒂𝒍𝒐𝒏 𝒅𝒖 𝒍𝒊𝒗𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝑹𝒆́𝒂𝒍𝒎𝒐𝒏𝒕 26/09/2021

Publié le par Evy


𝑺𝒂𝒍𝒐𝒏 𝒅𝒖 𝒍𝒊𝒗𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝑹𝒆́𝒂𝒍𝒎𝒐𝒏𝒕 26/09/2021


Affiche SFA Réalmont.jpg

Ce salon 📖 me donne l’opportunité de présenter mes #romans et mon univers littéraire aux lecteurs du pays d’#Albi, ainsi qu’aux touristes qui aiment particulièrement ce coin du Sud-ouest de la France. Mes écrits cultivent l’optimisme. Mon univers littéraire fait rimer amour avec humour, bonne humeur et tendresse. #culture #roman #livre

 

Ce salon est organisé par la commission culture de la ville de #Réalmont dans le Tarn. Je serai en compagnie de quelques uns des membres de l’Association des Auteurs d'Occitanie et de Catalogne dont Gérard Baylet, président de l’AOC, Sylvie Sorgesa-Alibert et Evelyne Génique .

 

Nous vous attendons nombreux ! 😘

 

Article à découvrir sur mon site :

https://sylvette-faisandier-auteur.fr/dedicace-a-realmont/

Publié dans Salon du livre

Partager cet article
Repost0

Conférence+débat autour de Formica par Tatiana Kletzky Pradère...

Publié le par Evy

Conférence -débat autour du FORMICA vendredi 24 septembre à 16h au centre culturel Espéraza par Tatiana Kletzky Pradère
Entrée gratuite . Venez revivre cette belle époque avec la projection du film de FR3 qui la retrace, suivie de " L'amour Formica " chanté par Johnny Halliday..
 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Article de presse paru le 11 septembre dernier dans L’Indépendant Carcassonne autour de mon roman, L’Arche de Margaux.

Publié le par Evy


Logo avec avatar S Faisandier.jpg

 

https://sylvette-faisandier-auteur.fr

Un univers d’amour, d’humour, de bonne humeur et de tendresse. 

Je vous propose de découvrir un article de presse paru le 11 septembre dernier dans L’Indépendant Carcassonne autour de mon roman, L’Arche de Margaux. Article repris dans les colonnes de La Dépêche de L’Aude du lendemain

https://sylvette-faisandier-auteur.fr/l-independant-de-carcassonne-et-l-arche-de-margaux/


2021_09_Photo pour L Indépendant.JPG

Je vous livre ci-dessous, l’intégralité de l’article que les lecteurs de L’Indépendant et ceux de La Dépêche ont pu découvrir dans les colonnes de leurs journaux préférés.

Carcassonne : quand une auteur héraultaise situe son roman à…La Cité

Avec « l’Arche de Margaux », Sylvette Faisandier fait de la Cité le principal théâtre de son récit. La romancière sera ce dimanche 12 septembre au salon du livre de Saint Polycarpe.

Il suffit parfois d’une atmosphère pour inspirer une histoire. Sylvette Faisandier a fait cette expérience un peu magique alors que sa fille suivait des études à Carcassonne. “Nous venions la voir à tour de rôle avec mon mari”, raconte l’Héraultaise. Ces visites l’amenèrent aussi à arpenter la Bastide et la Cité, en solitaire. Des moments de fusion avec un lieu et une ambiance qui galvanisèrent son imaginaire.

L’écriture, Sylvette Faisandier s’y est mise un peu sur le tard. “J’ai toujours eu de l’imagination, mais je n’avais jamais sauté le pas”, précise-t-elle. Le “déclic” survient en 2015, suite à une expérience personnelle qui la pousse à coucher son vécu sur le papier. Plusieurs retours l’incitent à poursuivre cet exercice littéraire, qui finira donc par communier avec Carcassonne. Déambulant dans cet environnement assez unique, l’auteure donne alors vie, déjà, à ses personnages. “Les gens autour devaient me prendre pour une folle, à parler toute seule en marchant !” C’est ainsi in situ, en mouvement, que Sylvette Faisandier jette les grandes lignes de L’Arche de Margaux : comme une résidence littéraire qui ne dirait pas son nom.

Contre toute attente, cependant, ce cadre médiéval ne mène pas l’intéressée sur le terrain de la chevalerie, des mythes ou du fantastique. Le récit de ce roman se veut au contraire très contemporain, et résolument proche du terroir. “Il y en a un peu dans toutes mes histoires, explique-t-elle. J’ai besoin qu’elles prennent racine dans une région, un endroit, qui offrent un contexte aux personnages”. Margaux, l’héroïne, a ainsi grandi dans une vaste propriété viticole bordant Carcassonne. Une enfance heureuse, durant laquelle la fillette recueille toutes sortes d’animaux errants ou blessés… d’où le titre de l’œuvre. Pourtant, devenue jeune fille, on la retrouve exerçant un “boulot alimentaire” dans une brasserie de la Cité, loin de son rêve d’écrire des histoires pour enfants. Que s’est-il passé ? “En perdant peu à peu sa famille, elle a aussi perdu le cocon qui l’entourait. Le livre raconte comment elle va en trouver un autre, et se tourner à nouveau vers l’avenir.” Beaucoup d’humanité, donc, dans cette Arche de Margaux. Un peu de son auteur également. “Quand j’écris une histoire, je la vis littéralement. Dans ces moments-là, il peut y avoir un tremblement de terre que je ne m’en rendrais même pas compte ! J’y mets énormément d’émotion, mais aussi de l’humour.” Un investissement qui fait tout le charme de ce roman que Sylvette Faisandier se fera un plaisir de présenter aux visiteurs du Salon du livre de l’abbaye de Saint-Polycarpe, ce dimanche 12 septembre à partir de 10 heures. Une œuvre dont elle parle en effet avec passion, celle-là même qui anime sa plume.

 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>