Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'interview de Bernard Cazeaux sur Rcf Pays d'Aude dans l'émission Rue des Arts est passée aujourd'hui.

Publié le par Evy

 

Interview sur RCF Pays d'Aude dans l'émission Rue des Arts est passée aujourd'hui.
Ce lien ci-dessous permet d'écouter l'émission.

Envie de le lire: à commander directement chez l'auteur (lien ci-dessous). laissez vos coordonnées par mail et votre adresse. En retour je vous donne la mienne pour le règlement ....+ frais d'envoi

bernardcaz@hotmail.com

D'autre choix lien ci-dessous

bernard cazeaux - Auteurs Occitans & Catalans (over-blog.com)

Partager cet article
Repost0

" La Treille et L'Olivier " Gérard Baylet...

Publié le par Evy

" La Treille et L'Olivier " Gérard Baylet...

Pour votre Valentine, pour votre Valentin,

Avec de belles fleurs, achetez un bouquin.

D’un roman historique, d’amour ou même noir,

 

Nouvelle ou poésie, conte issu du terroir,

Étonnez votre amour en lui offrant un livre.

La lecture et l’amour nous aident à mieux vivre.

 

" La Treille et L'Olivier " Gérard Baylet...

Envie de le lire: à commander directement chez l'auteur (lien ci-dessous). laissez vos coordonnées par mail et votre adresse. En retour je vous donne la mienne pour le règlement ....+ frais d'envoi

Idée cadeau 

ges.baylet@gmail.com

Plus de choix de l'Auteur lien ci-dessous

gerard baylet - Auteurs Occitans & Catalans (over-blog.com)

Publié dans Gérard Baylet, St-Valentin

Partager cet article
Repost0

Pour votre Valentine, pour votre Valentin idée cadeau...

Publié le par Evy

Pour votre Valentine, pour votre Valentin idée cadeau...

Pour votre Valentine, pour votre Valentin,

Avec de belles fleurs, achetez un bouquin.

D’un roman historique, d’amour ou même noir,

 

Nouvelle ou poésie, conte issu du terroir,

Étonnez votre amour en lui offrant un livre.

La lecture et l’amour nous aident à mieux vivre.






 

Résultat de recherche d'images pour "révolte vignerons 1907"


 

Passionné d’Histoire depuis toujours, le roman historique fut donc le bon prétexte à mon désir d’écriture. La période du Moyen-Age devint pour moi une évidence lors de notre installation dans le village de Puivert. Perché sur son éperon et dominant la plaine qui fut un ancien  lac, le château est une invite à l’art des troubadours et à la dissidence. Mes deux premiers romans « L’Héritier d’Occitanie » et « La Terre Privilégiée », retracent les pas de ces femmes et de ces hommes ne voulant rien céder à l’envahisseur français, mais aussi à cette dissidence que l’on appelle catharisme. Le troisième roman, écrit pour ne pas oublier que les combats d’hier sont toujours ceux d’aujourd’hui, évoque l’Aude entre 1880 et 1914. Région en pleine mutation économique et sociale, terre de la révolte vigneronne portée par Marcelin Albert et qui finira dans un bain de sang en 1907.

Mon quatrième roman, « Un amour si lointain », revient aux sources, c’est-à-dire à l’esprit poétique. Il raconte l’histoire de Jaufré Rudel, troubadour aquitain précurseur de la Fin’amor.

 

Envie de le lire: à commander directement chez l'auteur (lien ci-dessous). laissez vos coordonnées par mail et votre adresse. En  retour je vous donne la mienne pour le règlement ....+ frais d'envoi

patmo3@wanadoo.fr

 

Prix : 15€

Partager cet article
Repost0

Biographie Patrice Salerno

Publié le par Evy

Biographie Patrice Salerno

Biographie Patrice Salerno

 

Passionné d’Histoire depuis toujours, le roman historique fut donc le bon prétexte à mon désir d’écriture. La période du Moyen-Age devint pour moi une évidence lors de notre installation dans le village de Puivert. Perché sur son éperon et dominant la plaine qui fut un ancien  lac, le château est une invite à l’art des troubadours et à la dissidence. Mes deux premiers romans « L’Héritier d’Occitanie » et « La Terre Privilégiée », retracent les pas de ces femmes et de ces hommes ne voulant rien céder à l’envahisseur français, mais aussi à cette dissidence que l’on appelle catharisme. Le troisième roman, écrit pour ne pas oublier que les combats d’hier sont toujours ceux d’aujourd’hui, évoque l’Aude entre 1880 et 1914. Région en pleine mutation économique et sociale, terre de la révolte vigneronne portée par Marcelin Albert et qui finira dans un bain de sang en 1907.

Mon quatrième roman, « Un amour si lointain », revient aux sources, c’est-à-dire à l’esprit poétique. Il raconte l’histoire de Jaufré Rudel, troubadour aquitain précurseur de la Fin’amor.

 

Envie de le lire lien ci-dessous

patrice salerno - Auteurs Occitans & Catalans (over-blog.com)

Partager cet article
Repost0

Bibliographie Nicole Bernard Villa...

Publié le par Evy

Bibliographie Nicole Bernard Villa...

Bibliographie

 

 Genre : Roman

-- Point de fuite      

 

Ce roman « POINT DE FUITE » a fait l’objet d’une première édition en octobre 2020.

 

Genre : Nouvelles littéraires, théâtrales et poèmes.

-- La Confiture de Vieux Garçon

 

 

 

Cet ouvrage est composé en trois parties :

 

« Triptyque des Solitudes » trois pièces de théâtre, reliées par un bandeau

 

 

Ce livre ARIETTA,OPUS 111 a fait l’objet d’une première édition en septembre 2019.

Genre : roman

 

Partager cet article
Repost0

Biographie Nicole Bernard Villa...

Publié le par Evy

Biographie Nicole Bernard Villa...

BIOGRAPHIE

 

ou « La très belle, très banale et très simple histoire » de ma vie…

 

 

 

 

La vie de Nicole BERNARD VILLA est double, partagée entre un métier de professeur de piano à Foix et à Mirepoix et un autre métier d'exploitante d'un verger de noyers.

Bien sûr, comme toutes les autres femmes ayant charge de famille, elle a évidemment une multitude d'autres métiers comme cuisinière, agent d'entretien, blanchisseuse, secrétaire etc... que nous avons plutôt l'habitude d'appeler des "activités".

 

Forcément comme l'écriture est une partie de sa vie, ces "métiers" et diverses "activités" ne lui laisse pas beaucoup de temps de loisirs pour les réseaux sociaux et autres vacances étrangères.

Pour autant elle voyage tout le temps dans la vie de ses personnages qui lui permettent de vivre toutes ces vies qu'elle aurait tant aimées partager pour certaines et qui la consolent de n'avoir été l'héroïne que de la sienne...

 

« J’ai toujours écrit et tous ces ouvrages ont été écrits il y a plusieurs années… mais il a fallu un confinement imprévu et ce changement énorme de vie que ce microscopique virus nous a imposé pour découvrir une autre échelle de temps…

un temps dans lequel tout à coup il devenait possible au cours d’immenses journées libres de tout déplacement et occupation sociale, d’écrire tout mon saoul de nouveaux textes…

et de relire de vieux textes enfouis… de reprendre des passages plus faibles… de réorganiser une mise en forme avec le « métier » acquis au fil des années…

Puis d’avoir envie de travailler une mise en page, jusqu’à imaginer une édition…

Alors, un gros travail de correction, des maquettes de couvertures, des exergues, des 4ème de couverture, quelques conseils glanés de-ci de là, un petit coup de main…

 

Tout ça pour que vous compreniez pourquoi je n’ai pas de dossiers de presse ni de photos ni de coupures de journaux…

Parce qu’après le premier confinement, il y a eu le deuxième et le couvre-feu, et… enfin, on verra… !

Pas terrible pour commencer à se faire connaître et à diffuser… !

 

Mais il y a eu le Salon du Livre des Appaméennes en octobre 2020 à Pamiers, qu’Annie Icard et Alain Rouch ont maintenu contre vents et marées pour nous, tous les auteurs et pour leurs lecteurs, avec une magnifique passion, et pour lequel ils ont bien voulu m’accorder leur confiance bienveillante et leurs conseils attentifs.

 

Puis au cours de ce Salon la rencontre avec Bernard Cazeaux, et cette ouverture sur l’Association des Auteurs Occitans et Catalans et leur dynamique blogueuse…

 

Alors l’irrésistible envie d’y croire encore… »

 

 

Vous pouvez vous les procurer, il suffit d'en faire la demande par mail à nicole.bernard.villa@gmail.com

Vous le recevrez avec une petite dédicace et l'adresse de l'auteur pour paiement.
 
Partager cet article
Repost0

« Triptyque des Solitudes » trois pièces de théâtre, reliées par un bandeau Nicole Bernard Villa

Publié le par Evy

« Triptyque des Solitudes » trois pièces de théâtre, reliées par un bandeau Nicole Bernard Villa

Cet ouvrage est composé en trois parties :

 

** UNE NUIT SANS SOLEIL Nouvelles littéraires.

 

quand la vie soudain se décale

sans que l’on n’y comprenne rien,

comme la métaphore incongrue

d’une réalité perdue dans le non-sens

 

** PETITS POEMES AUTOUR D’UN AMOUR NON IDENTIFIE

 

Mettre des mots sur ce qui n’existe pas, sur cette envie irrésistible d’aimer qui n’est rien, sur un désir à jamais perdu dans un rêve inachevé…

 

 

** ASYMPTOTES Nouvelles théâtrales

 

dialogues de sourds

qui ne se rejoindront jamais,

 

paradoxes des solitudes

engluées dans des amours inutiles,

 

asymptotes de désirs avortés

dans l’impossible quête d’aimer

 

Retours de lecture…

 

« Je viens de lire avec un très grand plaisir les Nouvelles littéraires et théâtrales de « La Confiture.. »… au milieu de beaucoup de très beaux textes, je sortirai « Vintimille », « Les enfants », « Non Merci » et toutes les Asymptotes. Bravo ! »

 

« La Confiture de Vieux Garçon est un livre enrichissant tant par sa diversité des thèmes que par son écriture limpide et puissante. Je l'ai lu avec beaucoup de plaisir.  Très bon moment en commençant par ces nouvelles littéraires si différentes qui nous imposent tellement d'émotions et de    sentiments secrets. Ma préférée est ELLE ...  mais j'ai aussi beaucoup aimé NON MERCI et VINTIMILLE. 

Bravo pour les Poèmes d'Amour : un pur bonheur. 

Les petites pièces de Théâtre sont originales, bien rythmées et riches.  Je souhaite qu'un jour elles puissent être jouées sur scène !

A l'image de la vraie "Confiture de vieux garçon ", ça fait du bien !   Merci . »   M. N.

 

TRIPTYQUE DES SOLITUDES

 

Auteur : Nicole BERNARD VILLA

Genre : théâtre

 

« Triptyque des Solitudes » trois pièces de théâtre, reliées par un bandeau

 

4ème de couverture Bandeau

 

La Solitude quand l’autre est parti, que l’espoir s’amenuise au fil des dimanches à l’arrivée du 19h17, que la Fille ferme le kiosque à journaux, que le Jeune devrait aller prendre le bus… quand le Vieux repart à pied dans la longue nuit d’hiver qui n’a plus de fin…

 

La Solitude quand il ne reste qu’elle devant l’inexorable tragédie qu’il faudra vivre, qu’il ne reste plus que quelques heures, qu’il faut décider de ce que sera ce temps juste avant de disparaître sans mémoire, qu’il n’y a plus personne pour aider personne… quand l’inacceptable est déjà la mort…

 

La Solitude quand elle est devenue l’essence même de la vie, quand on n’a plus de corps, plus d’âme… qu’elle a grignoté tout l’espoir…

 

La Solitude

Quand on n’attend plus personne,

Quand on n’a plus envie d’aimer, Quand il n’y a plus rien

Que soi

 

4ème de couverture ** 19h17 LE DIMANCHE

 

Un hall de gare l’hiver dans une lointaine banlieue de la capitale.

Tous les dimanches depuis si longtemps un vieil homme va acheter le journal au kiosque que tient la même fille depuis presque dix ans. Puis il va s’asseoir sur l’unique banc de bois pour lire en attendant l’arrivée du 19h17, le dernier train en provenance de Paris.

Il n’y a jamais personne qui descend du train pour lui…

Un homme plus jeune arrive à son tour et va directement s’asseoir à côté de lui pour attendre le même train, comme chaque dimanche depuis deux ans.

Il n’y a jamais personne qui descend du train pour lui…

C’est l’heure où la fille du kiosque ferme sa boutique.

Elle n’attend jamais personne au 19h17 le dimanche soir…

 

4ème de couverture ** LA POUPEE DE CHIFFON 

 

Deux ou trois heures avant la bombe annoncée…

Une bombe qui anéantira tout ce qui est vivant.

Partir, aller dans un abri, mourir, accepter l’anéantissement général sans rien lâcher de ce que l’on est…encore.

Vivre ces quelques heures avec la conscience précise de ce qui va arriver, quand tous les mots sont vidés de leur sens devant l’échéance définitive.

Que reste-t-il de l’intelligence, de la force, du pouvoir quand la peur absolue s’installe ? Que reste-t-il de chacun d’entre nous qui nous pensions tellement intelligent, tellement fort, tellement important…Que reste-t-il de l’amour… ?Que reste-t-il de l’innocence de la Petite… ?

 

 

 

 

4ème de couverture ** DOUBLES OU QUITTE

 

ELLE a cinquante ans, ELLE est commissaire de police,

ELLE a réussi,

ELLE a de l’argent,

ELLE est libre, indépendante, célibataire…

 

ELLE n’est plus vraiment jeune,

ELLE a un métier d’homme,

ELLE a une médaille,

ELLE n’a besoin de rien,

ELLE est seule…

 

Et puis il y a L’AUTRE,

Et puis il y a LUI,

 

et ils pourraient s’aimer LUI et L’AUTRE si ELLE ne voulait pas tout le temps les tuer…

Et pourquoi les tuer puisqu’ils n’existent pas… ?

 

Comme on tue le temps, l’amour ou le bonheur qui n’existent pas non plus…

Cet ouvrage « Triptyque des Solitudes » a fait l’objet d’une première édition en octobre 2020.

 

 

Pour vous procurer , il suffit d'en faire la demande par mail à nicole.bernard.villa@gmail.com

Vous le recevrez avec une petite dédicace et l'adresse de l'auteur pour paiement.
Partager cet article
Repost0

« La Confiture de Vieux Garçon » Nicole Bernard Villa

Publié le par Evy

LA CONFITURE DE VIEUX GARÇON

 

 

Auteur : Nicole BERNARD VILLA

Genre : Nouvelles littéraires, théâtrales et poèmes.

 

La Confiture de Vieux Garçon

 

La confiture de vieux garçon demande beaucoup de temps mais peu de travail.

Prendre un grand bocal dans lequel vous disposerez des couches de fruits mûrs, au fil des saisons toute une année, en couvrant au fur et à mesure d’une bonne eau-de-vie. Vous aurez soin de reboucher hermétiquement le bocal après chaque ajout.

Votre grande patience d’une année entière sera récompensée lorsque vous pourrez régaler vos convives à Noël ou lors d’une fête de famille, qui se feront un plaisir de trouver quel fruit se cache dans leur petit verre tout en vous racontant de jolis souvenirs des saisons enfuies…

 

Ma Confiture de Vieux Garçon

Prendre un grand cahier ou un ordinateur sur lequel vous écrirez toutes sortes de textes courts au fil des saisons d’une année ou plus, en entassant au fur et à mesure des Nouvelles littéraires, des Nouvelles théâtrales ou des Poèmes.

Vous aurez soin de relier tous ces textes dans une jolie couverture pour que chacun de vos lecteurs ait le plaisir intime de se glisser dans vos délires multiples et capricieux…

A déguster sans modération, quelle que soit la saison, le jour ou la nuit, pour des petits voyages sans départ et sans retour…

 

L’auteur a voulu mettre ensemble trois genres réunis – littéraire, théâtral et poésie – pour donner envie de découvrir plusieurs facettes de son écriture et amener peut-être certains lecteurs qui n’en auraient pas l’habitude ou l’occasion, à découvrir de la poésie ou du théâtre, les nouvelles littéraires ayant peut-être aiguisé une certaine curiosité et quelques plaisirs…

 

Cet ouvrage « La Confiture de Vieux Garçon » a fait l’objet d’une première édition en octobre 2020.

 

Pour vous procurer ce roman, il suffit d'en faire la demande par mail ànicole.bernard.villa@gmail.comVous le recevrez avec une petite dédicace et l'adresse de l'auteur pour paiement.

Partager cet article
Repost0

Roman « POINT DE FUITE » Nicole Bernard Villa

Publié le par Evy

POINT DE FUITE

 

 

Auteur : Nicole BERNARD VILLA

Genre : Roman

 

Exergue 

 

Sur la ligne d’horizon de la vie, marquer un point de fuite

 

Faire converger toutes les lignes d’amours pour obtenir une vision en perspective des formes et des intensités de ces amours, de n’importe quelle nature qu’ils soient.

 

Montrer ainsi qu’il n’est qu’un amour unique

issu du même point de fuite.

 

 

4ème de couverture

 

Une femme, un homme… et l’amour

Une femme, un fils… et l’amour

Un homme, un homme… et l’amour

Une femme, un homme…et la mort

Un fils… et la vie

Seul

 

Retour de lecture…

 

« Je viens à peine de terminer votre roman « Point de Fuite » que je ressens le besoin de vous écrire, surtout ne pas rompre le charme, le lien, rester dans cette quête que vous décrivez si merveilleusement.

J’ai lu ce livre lentement, très lentement, pour m’imprégner de chaque mot, le laisser s’épanouir, s’étirer, m’envahir de sensations, d’émotion de questionnement. Il est écrit comme un tableau par petites touches, effleurements, retouches…

Bien sûr il y a aussi une petite intrigue qui nous tient en suspens, on voudrait savoir tout de suite, s’accaparer l’improbable rencontre entre Simon et Vincent. Comme toujours on croit que le savoir s’accapare, qu’on peut le tenir, alors que dès qu’on s’en approche, il se volatilise, se dissout, se diffracte, s’éloigne.

C’est la grande beauté de votre roman : laisser le savoir en suspens, toujours, pour tout. Cette quête éternelle est aussi ma passion. Alors dans un grand élan d’égocentrisme j’ai ressenti… comme si ce livre avait été écrit pour moi, moi seule. C’est probablement le livre que j’aurais aimé savoir écrire.

C’est si difficile d’écrire ce pour quoi il n’y a pas de mots, ou pas le mot exact, juste des couleurs, des esquisses…

Je sais que la vie réelle, difficile, choquante parfois, va reprendre le dessus, mais je garderai longtemps au fond de moi ce bijou… que je saurai retrouver au détour d’un chemin. » A. I. 

 

Ce roman « POINT DE FUITE » a fait l’objet d’une première édition en octobre 2020.

Pour vous procurer ce roman, il suffit d'en faire la demande par mail à

Vous le recevrez avec une petite dédicace et l'adresse de l'auteur pour paiement.
Partager cet article
Repost0

Ce roman, Arietta Opus 111, a été inspiré à N. Bernard Villa par la trente-deuxième et dernière sonate pour piano de Beethoven.

Publié le par Evy

ARIETTA , OPUS 111



 

Auteur : Nicole BERNARD VILLA

Genre : roman 



C:\Users\Utilisateur\Pictures\Arietta couv définitive.JPG

Synopsis

 

Ce roman, ARIETTA Opus 111, a été inspiré à N. Bernard Villa par la trente-deuxième et dernière sonate pour piano de Beethoven.

 

C’est au cœur de cette musique que Thomas. B, pianiste aussi solitaire que célèbre dans le monde entier, et une fillette de onze ans, Marie-Magdalena, « mi-oiseau, mi-jasmin », perdue dans un destin sans issue, vont s’approcher et avoir besoin l’un de l’autre dans leur identique solitude.

Peu à peu la gamine sans avenir va suivre cet improbable chemin de la musique et de la mer aux côtés de l’artiste étrange, qui lui permet d’imaginer une autre mémoire, une autre éternité.

 

Beethoven voulait consoler le monde avec sa musique… il a donné sa force à ces deux là pour affronter leur impossible destin dans cette joie dérisoire mais superbe qui les unit à jamais….

 

Il n’est point besoin de connaître la musique, pas plus que la mer pour partager quelques instants de leur vie et de cet amour insolite qui les liera bien au-delà de la mort…il suffit de vouloir écouter, voir, et rêver… seulement rêver…



 

Retours de lecture…

 

« … Je ressors de la lecture de ce livre totalement bouleversée. Cela fait longtemps que je n’avais pas pleuré en lisant. C’est magnifique, plein de tendresse, d’amour, de force, de vie, de musique que j’entendais en lisant… Merci mille fois. » Michelle M.

 

« … Je vous remercie pour le livre que vous m’avez offert hier, je l’ai lu d’un bout à l’autre ce matin. C’est un des plus beaux livres que j’ai lu parmi plusieurs centaines, autant sur le fond qu’au niveau du style. Je remercie l’auteure pour la grande poésie qu’elle a laissée dans ces pages… »  Julie H.

 

« … J’ai beaucoup apprécié ce livre. Il devient rare de nos jours d’en trouver d’aussi bien écrits et malgré tout le travail que j’avais à faire la semaine dernière, je ne l’ai pas lâché avant de l’avoir terminé !... » Marie-Clotilde N.

 

« …Pour vous exprimer l’émotion qu’il m’a procuré, me viennent les mots de tendresse, angoisse, sourires, larmes, surprise, tristesse, amour solitude, attachement… je vais devoir le relire car je l’ai dévoré trop vite et sans respirer… » Véronique F.

 

« Votre ouvrage est un petit bijou, sur le fond comme sur la forme : j’aime beaucoup cette écriture poétique dont vous avez imprégnée vos phrases… » Alain R.

 

Ce livre ARIETTA,OPUS 111 a fait l’objet d’une première édition en septembre 2019.

 

ARIETTA Opus 111  est consultable sur le site de CoolLibri.
(Il est possible de le télécharger en version e-book.)
 
Pour vous procurer ce roman, il suffit d'en faire la demande par mail à
Vous le recevrez avec une petite dédicace et l'adresse de l'auteur pour paiement.

 

Publié dans Nicole Bernard Villa

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>