Atelier D' Écriture N ° 15 : Thème " Les frissons " Liste des Mots...

Publié le par Evy

Atelier D' Écriture N ° 15 : Thème "  Les frissons  " Liste des Mots...

J'organise chaque semaine un atelier d'écriture

Vous avez le choix dans la liste ci-dessous et la semaine pour le faire 

D'écriture, Poésie, Acrostiches, Citations, texte d'Auteurs, Haïku,  prose etc...

De créa  d'image, de gif, de photo, peinture, dessin, Vidéo, musique Reportage etc...

Ayant pour règle un thème imposé

Ou 10 mots

Ouvert du Dimanche au Dimanche  

Vous faites comme ça vous arrange

Même si vous dépassez la semaine

Un grand bravo aux participants 

Cette semaine le thème du 16/05/21 au 23/05/21

C'est  " Les frissons  " 

--- Les 10 mots 

Temps, Corps, Bise, Esprit, Lettre, Immensité, Brouillard, Fantôme, Horizon, Nirvana...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin.

Merci de participer pour faire vivre le blog 

Atelier D' Écriture N ° 15 : Thème "  Les frissons  " Liste des Mots...

Vos participations 

 

Lettre au soleil d'automne

 

Qu'il est doux le soleil en plein cœur de l'automne,

La saison où souffle la bise, où il tonne!

Ce n'est plus la brûlure de ces chauds jours d'été,

Qui laisse sur la peau la trace de ses excès;

Ce n'est point la morsure d'un astre arrogant,

Au zénith de sa gloire, de tous ses feux brillant.

 

Il ne transperce point de ses dards venimeux,

Brandis en conquérant, en hussard impérieux;

Il effleure nos corps, nous baigne de chaleur,

Dans un doux nirvana, nous inonde de langueur.

On ne l'attendait pas, il vient, à l'improviste,

Colorer de bleu ciel notre décor sinistre.

 

Il fait luire la nature, rend turquoise l'horizon,

Ranime tous les esprits, chasse fantômes et frissons.

En effaçant du temps les brumes et les brouillards.

Tout comme lui, l'amour, qui nous surprend très tard,

S'empare de nos cœurs dans leur immensité,

Y glisse des sentiments d'une rare densité.

 

Thérèse Cau

 

Ma participation

Les frissons

Le temps s'est arrêté.

Je tremble dans mon corps.

Les frissons me reprochent

La bise qui s'agite en arabesques folles.

Comme si mon esprit avait éteint sa flamme,

Je ne pense plus à rien; plus de lettres,

Plus de sons à sortir de ma bouche.

J'ai entendu et vu ce que l'on voit en rêve.

J'ai observé les ondes dans cette immensité;

Beauté, calme et silence j'ai écouté.

J'ai médité alors, mon esprit s'est abîmé dans les flots.

Le brouillard monte et fume, dans l'aurore toute en brume,

Il prend d’austères plaisirs,

Comme un long fantôme au flots des écumes.

Me voilà un flocon, volant dans des flots d'or

Qui sont attirés au loin vers l'horizon en décor.

Aller à l'infini de sensations sublimes,

Atteindre le nirvana d'un bonheur illimité,

Savourer la gloire du dieu de la passion.

L'écho répond de ses ondes séraphiques.

 

Evelyne Genique 

 

Publié dans Atelier de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article