Retour de Lecture ...

Publié le par Evy

Retour de Lecture ...
Collier de femmes de est un livre original et riche en portraits de femmes.
La présentation de l’éditeur : « Lecteur, lectrice, tu t’apprêtes à pénétrer dans l’univers de Martine Magnin… et des femmes.
Martine Magnin raffole des jolies choses, et pour cause, c’est une orfèvre des mots. Dans chacun de ses écrits, elle nous régale en assemblant des pans de sa vie ou des productions de son imagination, qu’elle a fertile. Martine aime les colliers, ces bijoux précieux ou de pacotille, brillants ou cabossés, signes extérieurs de richesse, de mystères, ou tenues d’apparat. Chaque perle, chaque breloque, comme chaque cicatrice, a une histoire. Et à la suite des déesses Parques fabriquant le destin des hommes, Martine tisse et retisse inlassablement ses propres souvenirs pour en faire des bijoux uniques.
Et voilà qu’après s’être attaquée au «Collier de nouilles» des mères, elle est venue glaner çà et là, pour notre plus grand plaisir, de quoi tisser un « Collier de femmes » ! »
Mon avis : Une plume toujours fluide, poétique et agréable même si elle est parfois incisive sans en avoir l’air. L’auteure nous offre, sans jugement, les portraits de plusieurs femmes qui ont fait partie de la vie du personnage central, Elsa. De la petite enfance à un âge plus mûr, on traverse avec elle les méandres de sa vie avec son lot de secrets, de douleurs, de joies, de questions…
Les différents chapitres sont introduits par une courte définition de pierre qui se rapporte au portrait d’une femme. Celle-ci est ensuite peinte avec des mots d’une façon délicieuse, un vrai travail d’orfèvre. On se laisse porter par la poésie du style. On découvre donc la vie d’Elsa, présentée en plusieurs scènes ou plutôt devrais-je dire en plusieurs perles ou pierres précieuses. Car c’est bien un collier que nous monte l’auteure au fil des pages.
Entre amour, amitié, rencontres, épreuves, l’auteure nous fait voyager aux côtés de son héroïne. On découvre des tranches de vie, d’amitié et d’émotions qui s’enchaînent dans un ballet vertigineux comme le film d’une vie qu’on voit défiler sous ses yeux sans pouvoir l’arrêter...
La vie n’est jamais simple mais chaque événement qui la compose nous fait avancer et grandir. Elsa nous ouvre les portes de son existence, de ses rencontres, au travail, en famille, à l’étranger car on voyage aussi avec elle comme si on y était. Une fois encore, on ressent tout un tas d’émotions, on découvre, on réfléchit, on compatit, on essaye de ne pas trop juger et parfois même on se reconnaît dans ces nombreux portraits…
J’ai passé un bon moment de lecture et je vous recommande ces portraits et ce bijou de livre.
Peut être une illustration de texte
 

 
 
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article