Retours de Lectures Marie Ader ...

Publié le par Evy

Retours de Lectures Marie Ader ...


 

Commentaires des lectrices et lecteurs

 

J. V. (juillet 2020)

Je viens de finir ton roman. C’est facile et agréable à lire. C’est tout toi ! On retrouve ton côté humaniste où la bonne volonté de chacun doit faire boule de neige et permettre d’améliorer le monde. Dire que tu as même réussi à glisser les échanges scolaires franco-allemands !!!!
Tu devrais le proposer à la télé c’est tout à fait le style de « Meurtre à.... »

 

T. O. (juillet 2020)

J’ai terminé ma lecture, laissant tomber les autres livres entamés car je me suis laissée prendre bien sûr par l’intrigue, l’enquête, ses rebondissements et autres surprises ! Il y a des passages qui pour moi rappelaient ce que je connais de ta vie réelle, et bien sûr j’ai apprécié le petit couplet de défense de l’enseignement de l’allemand au passage ! Moi qui ne connais rien à cette agriculture fruitière, sinon le pommier qui est sous ma fenêtre et que le spécialiste taille tous les ans (enfin je suppose qu'il s’y connaît !!!), j’ai découvert pas mal de choses sur ces récoltes et les différentes étapes à respecter etc...

Le nombre de personnages m’a parfois dérouté car je ne m’y retrouvais pas toujours dans les prénoms. Et j’ai retrouvé le côté féministe dans le personnage de l’enquêtrice, beaucoup de femmes fortes d’ailleurs dans ce livre !



 

U.S. (juillet 2020 – Allemagne)

Félicitations encore une fois !

La lecture de La parcelle du sang m'a fait très plaisir.

Indépendamment du fait que j'aime toujours lire en français, j'ai trouvé la langue soignée, le style élégant, le ton cultivé, plein d'esprit, même et surtout dans les nombreux dialogues. 

Ce sont des Français traditionnels qui parlent là, le genre de personnes que j'ai toujours aimées et appréciées ...

Il y a évidemment du suspense dans ce roman, c'est indispensable pour un polar, et il augmente encore considérablement vers la fin.

 Ce que j'ai aimé en plus :

- La description de la région - la Corrèze, la ville de Brive - à ne pas oublier les spécialités de la région ! Cela me rappelle mes multiples séjours dans ces lieux. Même le lycée Georges Cabanis est mentionné ! 

- Puis la description d'une enseignante modèle dévouée - Mme Czeremcha-Bélinier - qui, à côté de son travail normal exécuté consciencieusement organise aussi des voyages avec ses élèves, y rencontrant pas mal de problèmes qui accentuent la lourde responsabilité qu'elle porte. Là, tu puises dans ton expérience personnelle, Marie !

 Le village de Corzerac n'existe sûrement pas, mais je pense que tu as dû prendre exemple sur un village existant réellement.

 

M. M. (17.08.2020)

Un très bon point pour ton intrigue qui se déroule en Corrèze. J’apprécie les policiers qui ont un goût de terroir, cela amène toujours de l’authenticité à l’histoire. Petit bémol cependant (mais cela est totalement personnel et n’engage que moi), j’ai trouvé qu’il y avait trop de descriptions sur la technique de cueillette des pommes. 

J’ai bien aimé ta capitaine. Elle est intelligente et a de la personnalité, et j’aurais souhaité en apprendre plus sur sa vie professionnelle et personnelle. Elle aurait (peut-être ?) mérité d’être plus mise en avant. Les femmes flics à des postes de commandement sont trop rares dans les romans policiers.  As-tu prévu pour elle d’autres aventures ?

 

F. A. (6.09.2020)
Très prenant, on voit la façon dont tu nous fais tirer la langue en ajoutant des descriptifs sur la culture des pommes, ou l’Allemagne pour la fille ! Les personnages prennent bien, vraiment sympa et pas moyen de voir qui est l’assassin jusqu’à assez tard.

 

F. A. (6.09.2020)

Très prenant, on voit la façon dont tu nous fais tirer la langue en ajoutant des descriptifs sur la culture des pommes, ou l’Allemagne pour la fille ! Les personnages prennent bien, vraiment sympa et pas moyen de voir qui est l’assassin jusqu’à assez tard.

 

S. K. (22.01.2021 - Allemagne)

Bonsoir Mme Ader 😉Je viens de finir la lecture de ton livre. Terminé en deux après-midis. J‘ai adoré 😀👍🍾Bravo. Décor attirant et palpable, détails bien choisis, intrigue très passionnante, personnages bien dessinés. Je me sentais sur place. Toutes mes félicitations ! J‘aurais aimé continuer... Hâte de lire le prochain 😀

 

M. E. (22.01.2021)

Je viens de terminer ton ouvrage. J'ai passé un agréable moment dans ces vergers corréziens que tu as dépeints avec un talent narratif certain. L'intrigue est bien menée et le dénouement inattendu. Bravo et à bientôt 👍👍 

 

 

Marie Le Guyader

24, avenue Général De Gaulle

66400 – Céret

leguyadermarie@gmail.com

2020 : roman policier ‘La parcelle du sang’

ISBN – 979-10-699-5510-3

Prix : 18 € - en vente à Céret (Librairie Le Cheval dans l’arbre, Maison de la presse) et en commande par mail à l’auteure.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article