Texte de l'auteur Robert Mondange

Publié le par Evy

Ma passion pour le village d’Assikoi en Côte d’Ivoire n’a pas de limite. J'ai découvert ce village en 1995, grâce à l’initiative de quelques amis Belvesiens, et depuis je n’ai jamais cessé de m’y intéresser et plus particulièrement aux jeunes. Nous avons créé une bibliothèque, une pharmacie villageoise avec Pharmaciens sans Frontières Aude, mais ces structures n’ont pas tenu. Nous avons même envoyé du matériel médical. Enfin, nous avons scolarisé de nombreux enfants, c’est-à-dire que nous participions aux financements de leurs scolarisations. A un moment donné, nous en avions dix sept. Certains n’ont pas dépassé le CM2, d’autres ont eu le BEPC, certains sont arrivés au BAC.

Parmi ces enfants, une petite fille m’a séduit par ses sourires. Aujourd’hui, elle est devenue ma fille, vit en France et a un bon métier. Un jour de l’année 2000, alors que j’allais quitter Assikoi, un vieux monsieur est venu me voir, il m’a dit : je suis le grand père de Cendrine, elle n’a plus personne au monde, je vais bientôt mourir. Prends-la, dans ton association. Je l’ai prise. Aujourd’hui, j’assure intégralement ses études et l’aide à se soigner et à se nourrir. Elle est scolarisée à I’Institut National Supérieur des Arts et de la Culture d’Abidjan, vient d’obtenir une licence professionnelle et voudrait continuer jusqu’au master. Il y a aussi Romuald que nous avons également scolarisé tout petit, sans nous, il n’aurait jamais été à l’école. Aujourd’hui, grâce à un membre de l’association, il est lui aussi élève de I’Institut National Supérieur des Arts et de la Culture. Mais ces études coûtent cher.

C’est pour cela, que j’ai décidé, dans le cadre des Auteurs d’Occitanie d’écrire des ouvrages qui n’auront comme but que de nous aider à financer les études de nos jeunes. Je viens donc d’écrire :

  • « Une bibliothèque pour Assikoi »,

  • « Assikoi, le secret de la tombe »

  • et en collaboration avec mes amis de l’association Plumes de Mémoire : « Mémoire d’un tirailleur d’Assikoi ».

Si dans tous mes titres parait le nom d’Assikoi, c’est pour mettre le village en valeur. L’expérience m’a montré le bien fondé de faire parler du village.

J’ai aussi d’autres ouvrages prêts à être édités :

« Assikoi la vie secrète », qui est la suite d’ « Assikoi le secret de la tombe »

et « l’enfant caché d’Assikoi ». Je suis en train de terminer « Assikoi, l’au-delà se manifeste » et un livre pour enfant : « L’enfant d’Assikoi et la mangouste ».

 

MES LIVRES ;

 

Voici ce que je viens de recevoir de Débora la fille de mes amis Ivoiriens de Noyant. Elle est née en France, ses parents sont nés à Assikoi, mais ils sont français. Nadège et Mathieu sont sa soeur et son frère

Amitiés

ROBERT

 

« Bonjour Robert, 

 

J'ai profité d'un bref passage chez les parents pour emprunter les 2 livres. Livres lus pendant ma semaine de congés : j'ai beaucoup apprécié, en particulier le second roman dans lequel nous sommes très vite transportés par l'histoire. J'ai appris ou redécouvert beaucoup d'anecdotes sur Assikoi, merci. Je les ai laissé à Nadège et Mathieu pour qu'ils soient transportés à leur tour par la magie d'Assikoi ! 

Amicalement

Déborah »

Il s’agit d’une bibliothèque pour Assikoi et Assikoi le secret de la tombe.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article